« Gilets jaunes »: face au risque d’un « samedi noir » l’exécutif multiplie les appels au calme

L’exécutif et désormais une partie de l’opposition ont multiplié les appels au calme jeudi face au risque d’une nouvelle explosion de violences ce week-end en marge de la mobilisation des « gilets jaunes ».

Des dizaines d’appels à manifester à Paris se concurrencent sur les réseaux sociaux, donnant pour la plupart rendez-vous sur les Champs-Élysées, théâtre de scènes d’émeutes le 1er décembre.

Devant le Sénat, Édouard Philippe a solennellement demandé aux « gilets jaunes » de ne pas se rendre à Paris pour « éviter qu’ils soient pris au piège que leur tendent les casseurs ». Le Premier ministre a réitéré son appel au calme dans le 20h de TF1 ce jeudi soir.

 
VOIR AUSSI