Haute-Garonne : un ouvrier agricole disparu en février est retrouvé mort

Par Epoch Times avec AFP
3 août 2022 10:01 Mis à jour: 3 août 2022 21:42

Le corps d’un homme de 30 ans, Brice Louge, mystérieusement disparu en février dernier du village de Labarthe-Rivière, au pied des Pyrénées, a été retrouvé dans un canal, a-t-on appris mercredi 3 août de source proche de l’enquête.

Mardi, les gendarmes de la brigade fluviale franco-allemande ont découvert la voiture immergée de Brice Louge, avec un corps à l’intérieur, dans ce canal de 5 à 8 mètres de profondeur, à environ 100 km de Toulouse.

Une autopsie aura lieu mercredi. Elle permettra de confirmer l’identité du corps retrouvé par les plongeurs et les causes de la mort, précise à l’AFP le procureur de Saint-Gaudens (Haute-Garonne) Christophe Amunzateguy.

« La découverte du corps et du véhicule est un élément déterminant pour la poursuite de l’enquête, souligne-t-il. Mais à ce stade, aucune hypothèse, criminelle ou accidentelle, n’est privilégiée, les investigations se poursuivent ».

Ce canal de 7 km de long, au fond vaseux, avait déjà été inspecté après la disparition, dans des conditions hivernales compliquant les recherches et avec un matériel moins sophistiqué que celui utilisé mardi par les experts de la gendarmerie dépêchés de Strasbourg.

Cet ouvrier agricole s’était volatilisé dans la nuit du samedi 19 au dimanche 20 février. Un peu plus tôt dans la soirée, il avait été surpris dans le lit de sa patronne par le fils de celle-ci.

« Il y a beaucoup de fantasmes autour de cette disparition parce qu’il y a une histoire d’adultère », avait déclaré le procureur de Saint-Gaudens au printemps, soulignant le fait qu’une information judiciaire était ouverte pour « disparition inquiétante », pas pour homicide.

Selon les avocats de ses parents, Brice Louge travaillait dans l’exploitation de ses patrons depuis une dizaine d’années, « comme homme à tout faire », que ce soit de la plomberie, de l’électricité ou des travaux agricoles.

Joris Morer, l’un de ces avocats, a déclaré après la découverte du corps que ses clients, « dont vous imaginez l’état, vont enfin pouvoir faire leur deuil ». 

***

Chers lecteurs,
Abonnez-vous à nos newsletters pour recevoir notre sélection d’articles sur l’actualité.
https://www.epochtimes.fr/newsletter

Soutenez Epoch Times à partir de 1€

Comment pouvez-vous nous aider à vous tenir informés ?

Epoch Times est un média libre et indépendant, ne recevant aucune aide publique et n’appartenant à aucun parti politique ou groupe financier. Depuis notre création, nous faisons face à des attaques répétées pour faire taire nos informations. C'est pourquoi, nous comptons sur votre soutien pour défendre notre journalisme indépendant et pour continuer, grâce à vous, à faire connaître la vérité.