Un homme est sous dialyse à vie après avoir mangé un poisson toxique

Selon un rapport, un homme de 43 ans originaire de Floride devra subir des dialyses rénales pour le reste de sa vie après avoir consommé du poisson-globe.

L’homme, qui a des antécédents d’hypertension et de maladie rénale chronique, a été transporté à l’hôpital avec des douleurs à l’estomac, des engourdissements dans les jambes, des difficultés à parler et une faiblesse dans tout le corps, a fait état Mail Online, citant un cas signalé par le British Medical Journal.

Selon le rapport, l’homme avait consommé du poisson-globe, dont on sait qu’il contenait des toxines mortelles, environ quatre heures auparavant, ainsi que des aliments en conserve et de la cocaïne au cours des trois derniers jours. Sa grand-mère avait également mangé le poisson et était également tombée malade.

Des examens médicaux à l’hôpital ont confirmé que le trouble de l’homme était provoqué par la toxine contenue dans le poisson-globe. L’homme avait mangé le foie du poisson, qui contient des niveaux particulièrement élevés de tétrodotoxine toxique.

Les médecins ont indiqué dans le rapport de ce cas que l’homme, qui n’a pas été identifié, souffrait d’hypertension artérielle, de pneumonie et d’insuffisance rénale. Il a été maintenu en soins intensifs avec intubation et ventilation mécanique.

Les médecins qui l’ont d’abord examiné pensaient que les symptômes de la personne de 43 ans étaient provoqués par la cocaïne ou encore le botulisme, une autre intoxication alimentaire extrême, avant de déterminer qu’elle était imputable à une intoxication au poisson-globe, rapporte Mail Online.

Il a été rapporté que l’homme s’est partiellement rétabli et qu’il a repris des forces dans ses muscles, mais que sa fonction rénale ne s’est pas améliorée. Sa grand-mère, qui n’a pas consommé le foie, s’est remise de cette épreuve médicale.

Le docteur Patricia Almeida, qui supervise cette étude, a souligné les dangers de la consommation de poisson-globe et a recommandé aux consommateurs d’éviter complètement de manger ce poisson.

« La consommation de poisson-globe n’est pas très répandue aux États-Unis, mais les consommateurs et les professionnels de la santé devraient être conscients de ses manifestations cliniques potentiellement mortelles », a déclaré M. Almeida dans son rapport.

Intoxication alimentaire par le poisson-globe

Le poisson-globe, communément appelé poisson-ballon ou fugu, est une spécialité gastronomique au Japon, qui est apprêtée en sashimis ou en sushis. Ce poisson peut être mortel s’il n’est pas préparé correctement. Au Japon, les chefs cuisiniers sont tenus de suivre une formation et une qualification rigoureuses avant d’être autorisés à servir ce poisson.

Selon la Food and Drug Administration (FDA), le poison du poisson-globe, la tétrodotoxine ou la saxitoxine, plus puissant que le cyanure, se trouve généralement dans le foie, les gonades (ovaires et testicules), les intestins et la peau des poissons. La chair pourrait également contenir ces toxines si les organes ne sont pas correctement nettoyés et enlevés du poisson pendant la préparation.

Ces toxines peuvent causer des signes et symptômes comme des picotements dans différentes parties du corps, des étourdissements, des troubles de la parole, de l’équilibre, une faiblesse musculaire et une paralysie, des vomissements, de la diarrhée et même la mort dans les cas plus graves.

L’agence fédérale a déclaré qu’il y a eu des rapports récents sur des intoxications au poisson-globe, celui-ci étant importé ou capturé en Floride.

L’importation commerciale de poisson-globe aux États-Unis est fortement restreinte, alors qu’il est généralement interdit d’importer le poisson-globe pour sa consommation personnelle. Entre-temps, la Floride a interdit la pêche commerciale et récréative du poisson-globe dans les comtés de Volusia, Brevard, Indian River, St. Lucie et Martin sur la côte est de la Floride en raison du risque d’intoxication.

Selon la Food and Drug Administration (FDA), l’administration américaine des denrées alimentaires et des médicaments, « le poisson-globe récolté dans ces comtés de Floride contient des quantités importantes de toxines dans la chair, quelle que soit la technique de préparation ».

 
VOIR AUSSI