Pour aller travailler, un homme a traversé un fleuve à la nage pendant 11 ans

Alors que la plupart des gens conduisent leur voiture ou utilisent les transports publics pour se rendre au travail, un homme en Chine a décidé d’emprunter un chemin, ou un fleuve, moins fréquenté.

Au cours des 11 dernières années de sa vie professionnelle, Zhu Biwu, 53 ans, un homme vivant dans le centre de la Chine, s’est rendu au travail à la nage d’une rive à l’autre du Yang-Tsé, selon le média chinois One Day One Life du 7 mai.

Jusqu’en octobre 2018, M. Zhu se rendra à son poste de nageur-sauveteur – tout-à-fait approprié  – à une piscine municipale.

Zhu Biwu à son travail de nageur-sauveteur. (One Day One Life / qq.com)

Zhu Biwu utilisait cette façon de se déplacer pour éviter la circulation pendant les heures de pointe, mais il avait déjà beaucoup d’expérience et d’entraînement à son actif avant d’entreprendre sa première tentative de traversée.

Le fleuve Yang-Tsé, ou fleuve Bleu, également connu sous le nom de Chang Jiang, qui signifie « long fleuve » en chinois, est le troisième plus long du monde. Il commence sur le plateau tibétain occidental et se poursuit vers l’est jusqu’à Shanghai et l’océan Pacifique.

La gorge brumeuse sur le fleuve Yang-Tsé. (Andrew Wong/Getty Images)

Plusieurs provinces sont approvisionnées en eau par le Yang-Tsé, dont la maison de M. Zhu dans le Hubei. Dans la ville de Wuhan, où M. Zhu faisait sa traversée quotidienne, le Yang-Tsé a une largeur de plus de 1 300 mètres.

La ville de Wuhan, avec le fleuve Yang-Tsé en arrière-plan. (AFP/Getty Images)

Il faudrait environ 30 minutes à Zhu pour effectuer le trajet aller-retour. Chaque matin, à l’exception des froides journées d’hiver et des brouillards défavorables, M. Zhu était sur la rive sud du fleuve Bleu avec un sac orange gonflable, prêt à affronter les courants.

Zhu Biwu nageant le Yang-Tsé. (One Day One Life/qq.com)

Le sac contenait ses vêtements de travail et ses effets personnels, comme un téléphone portable et une montre. Il servait aussi de balise, avertissant les cargos de sa présence dans le fleuve.

Zhu Biwu surveillait le fleuve pour se coordonner avec le trafic maritime tout comme on surveille la circulation des véhicules sur la route. Cependant, M. Zhu a expliqué au média One Day, One Life que les capitaines le connaissaient et qu’il y avait donc peu de danger provenant des navires qui passaient par là.

Zhu Biwu se prépare à traverser. (One Day One Life/qq.com)

Outre les énormes navires, M. Zhu a également déclaré que le fort courant de fond du Yang-Tsé était une autre préoccupation pour les nageurs. Pour compenser le courant, Zhu remontait le courant en traversant le fleuve à la nage en longeant un grand pont, appelé pont de l’île aux Perroquets, pour le guider sur son chemin.

Zhu Biwu prépare son sac. (One Day One Life/qq.com)

Il a fait sa première traversée du fleuve avec un groupe d’amateurs de natation en 2008, mais il avait déjà commencé à nager avant cela.

En 1999, Zhu Biwu a reçu un diagnostic de diabète de type 2, apparemment parce qu’il passait plusieurs de ses soirées à jouer aux cartes et à boire tard. En 2003, son lieu de travail, un marché alimentaire, a dû licencier de nombreux employés, et la charge de travail de M. Zhu est ainsi tombée à trois demi-journées par semaine. Avec son temps libre supplémentaire, il a commencé à choisir un mode de vie plus sain en effectuant des changements, selon One Day, One Life.

Le fleuve Yang-Tsé à la période du gel à Wuhan City. (Chine Photos/Getty Images)

En 2006, il avait trouvé un emploi de nageur-sauveteur, deux ans avant sa première traversée du fleuve. Cependant, le lieu de travail se trouvait du côté nord du Yang-Tsé, alors que sa maison se trouve du côté sud. Après sa première traversée en 2008, il a décidé de se lancer dans ce type de voyage pour gagner du temps par rapport aux trajets réguliers.

Cela s’est ensuite poursuivi pendant 11 ans jusqu’en octobre 2018, date à laquelle les centres d’athlétisme dans lesquels il travaillait ont été fermés. Peu de temps après, M. Zhu a trouvé du travail au sein d’un autre centre aquatique. Cependant, cette fois, son travail se trouve du même côté de la rive que son domicile.

 
VOIR AUSSI