Incendies en Gironde: un centre de soins recueille ses premières victimes sauvages, un faon et trois écureuils

Par Emmanuelle Bourdy
21 juillet 2022 23:55 Mis à jour: 21 juillet 2022 23:55

Depuis le 12 juillet dernier, les sapeurs-pompiers de la Gironde, appuyés par des renforts des départements voisins et nationaux, se battent contre les feux qui ont dévasté près de 20.800 hectares de forêt dans le département. Le centre de soins de la Ligue de protection des oiseaux (LPO) d’Aquitaine a recueilli les premiers animaux victimes de ces incendies, ce 19 juillet.

Des animaux, trois écureuils roux et un faon de chevreuil, ont été apportés au centre de soins de la LPO Aquitaine, ce mardi 19 juillet. S’ils n’ont pas été brûlés par les feux qui ravagent le département de la Gironde actuellement, ils n’en souffrent pas moins de problèmes respiratoires.

Ils se sont « rapidement retrouvés désorientés, déshydratés et affaiblis »

Ainsi que l’indique le centre de soins de la LPO Aquitaine sur sa page Facebook, ces animaux sauvages, provenant « des communes les plus impactées », sont très jeunes et se sont « rapidement retrouvés désorientés, déshydratés et affaiblis ».

S’ils ne présentent pas de traces de brûlure, leurs voies respiratoires sont cependant irritées et leur état général est « dégradé », précise encore le centre de soins d’Audenge sur le réseau social, soulignant que « ces individus sont certes les premiers mais malheureusement certainement pas les derniers… »

Trois centres proposent de recueillir les animaux sauvages en détresse

Le centre de soins d’Audenge, dont le téléphone est le 06.28.01.39.48, indique qu’en cas de découverte « d’un animal sauvage manifestement en détresse », il est conseillé de l’acheminer au plus vite dans ses locaux, ou dans l’un des deux autres sites que sont : l’Alca Torda, situé à Mont-de-Marsan (Landes) et dont le téléphone est le 06.82.20.00.10, ou encore le Centre de soins de la faune sauvage de Tonneins (Lot-et-Garonne), joignable au 06.18.53.72.55.

Attention toutefois à ne pas vous mettre en danger car les feux ne sont, pour l’heure, toujours pas maîtrisés, et pas question non plus de gêner l’intervention des sapeurs-pompiers. Dans un communiqué, ce 20 juillet au soir, le site de la préfète de Gironde mentionnait que les feux « ne présentent plus de fronts de flammes constitués et n’ont pas progressé ».

***
Chers lecteurs,
Abonnez‑vous à nos newsletters pour recevoir notre sélection d’articles sur l’actualité.
https://www.epochtimes.fr/newsletter

Soutenez Epoch Times à partir de 1€

Comment pouvez-vous nous aider à vous tenir informés ?

Epoch Times est un média libre et indépendant, ne recevant aucune aide publique et n’appartenant à aucun parti politique ou groupe financier. Depuis notre création, nous faisons face à des attaques répétées pour faire taire nos informations. C'est pourquoi, nous comptons sur votre soutien pour défendre notre journalisme indépendant et pour continuer, grâce à vous, à faire connaître la vérité.