Italie : la police arrête 15 passeurs soupçonnés d’acheminer des djihadistes depuis la Tunisie

La police italienne a annoncé qu’elle avait arrêté une quinzaine de personnes soupçonnées d’avoir joué le rôle de passeurs pour le compte d’une organisation qui acheminait des djihadistes en Europe.

C’est un joli coup de filet que viennent de réaliser les autorités italiennes en arrêtant 15 passeurs membres d’une organisation soupçonnée de faire entrer des djihadistes sur le sol européen.

Selon le quotidien Il Giornale, les arrestations se sont déroulées cette semaine dans les villes de Brescia, Palerme, Trapani et Caltanissetta.

Les autorités se sont appuyées sur les renseignements fournis par un ancien djihadiste « repenti » pour mener l’opération à bien.

D’origine tunisienne, l’individu en question – qui purgeait une peine de prison en Italie – se serait confié à la police pour « éviter qu’une armée de kamikazes ne voit le jour en Italie ».

Pour les procureurs en charge du dossier, l’organisation incriminée « constitue une menace actuelle et concrète pour la sécurité nationale car elle est capable de fournir à plusieurs migrants illégaux un passage maritime caché, sûr et rapide ».

Le réseau est soupçonné d’avoir fait passer plusieurs terroristes islamistes de la Tunisie vers la Sicile grâce à des vedettes rapides.

Cet article vous a intéressé  ? Partagez-le avec vos amis et laissez-nous un commentaire pour nous donner votre avis. 

VIDÉO RECOMMANDÉE : 

Italie : le maire d’une ville de Calabre neutralise un migrant qui s’en prenait à l’un de ses administrés

 
VOIR AUSSI