Japon : 8 millions de maisons abandonnées sont distribuées gratuitement ou à très bas prix

Au Japon, il y a plus de maisons que d’habitants. Pour contrer le phénomène des maisons laissées à l’abandon, le gouvernement japonais a lancé un programme permettant de céder des habitations à des prix incroyablement bas, voire même gratuitement.

Une maison gratuite sur une « île isolée proche de la gare de Shinkansen », une maison en bois avec vue sur la mer pour moins de 5 000 euros, une autre avec vue panoramique sur le mont Mikan en location pour 40 euros par mois – avec option d’achat si vous l’aimez après l’avoir essayée – ou encore une maison à l’ancienne de 270 m² dans une petite ville, à côté des sources d’eau chaude, pour 4 000 euros…

Le site inakanoseikatsu.com regorge d’annonces dans le genre. Il suffit d’utiliser l’option traduction de Google pour y accéder.

Selon un article du Japan Times de 2017, il y avait déjà plus de 8 millions de maisons abandonnées, un phénomène qui ne fait que s’amplifier, au point que, si la tendance se maintient, une résidence sur quatre ou cinq sera inoccupée en 2030.

Plusieurs facteurs expliquent ce phénomène : l’exode rural, le coût élevé de l’entretien des maisons à la charge de ceux qui en héritent, mais aussi une superstition tenace. Les Japonais croient fermement qu’habiter un bâtiment où quelqu’un est décédé de mort violente porte malheur.

Le phénomène a pris tellement d’ampleur qu’il a même commencé à apparaître aux abords des grandes villes, les Japonais préférant habiter dans des appartements – 70 % des habitants de Tokyo vivent en appartements.

Quoi qu’il en soit, le programme du gouvernement permet de profiter de ces maisons avant qu’il ne soit trop tard si elles ne sont plus entretenues. Et ce n’est pas tout : des aides à la rénovation sont même disponibles dans certains cas.

Alors, prêt à vivre l’aventure du Soleil-Levant ?

Si cet article vous a intéressé, n’hésitez pas à le partager avec vos proches et amis et à nous faire part de vos commentaires.

 
VOIR AUSSI