Un jeune enfant meurt après avoir inhalé du maïs soufflé, la famille veut avertir les autres du danger

On ne penserait jamais qu’un sac de maïs soufflé que les enfants adorent grignoter puisse constituer des dangers cachés. Malheureusement, une famille l’a appris à ses dépens et elle espère en avertir d’autres.

Mirranda Grace Lawson, du comté de Fauquier, en Virginie, n’était qu’un bébé encore dans les bras de ses parents, lorsque à l’âge de 2 ans, le 11 mai 2016, elle a commencé à s’étouffer avec un grain de pop-corn. C’était l’anniversaire de sa mère Alison et elle avait décidé de le célébrer à la maison avec son mari, Patrick, et leurs quatre enfants. Patrick avait pris un jour de congé pour surprendre sa femme, et la famille a passé la journée à festoyer.

Sur une page de GoFundMe, ses proches ont raconté : « À la fin de l’anniversaire d’Alison, Mirranda est entrée dans le salon : les yeux énormes et aphone. Le temps s’est arrêté. Ce sont les derniers moments qu’ils ont partagés avant que Mirranda ne tombe au sol. Ils lui ont passé les doigts dans sa bouche, rien. Pat a commencé la réanimation cardiorespiratoire. L’ambulance est arrivée, le cœur de Mirranda s’était arrêté. »

Mirranda avait inhalé un morceau de pop-corn : il était logé dans sa trachée et bloquait ses voies respiratoires.

« Alors… il y avait de l’espoir. Le cœur de Mirranda a commencé à battre, elle a été intubée et placée sous respirateur et transférée à l’unité de soins intensifs de l’hôpital pour enfants. »

Les médecins ont déclaré sa mort cérébrale et voulaient faire un test d’apnée, ce qui impliquait de la débrancher du respirateur artificiel pour voir si elle pouvait respirer d’elle-même.

Cependant, ses parents ont refusé et ont porté l’affaire devant les tribunaux, arguant que leur petite fille avait juste besoin de temps pour se rétablir, a rapporté NBC. Les semaines se sont écoulées lentement, puis le juge a finalement rendu une décision pour permettre à l’hôpital de procéder au test. Encore une fois, la famille a fait appel de la décision, mais malheureusement, la petite Mirranda est décédée pendant l’appel.

La famille a posté une mise à jour sur GoFundMe : « Ce périple a été tellement inattendu et difficile. Mirranda s’est battue très fort et à la fin, Dieu a choisi de rappeler son ange à la maison au début de novembre. Bien que son séjour sur terre ait été court, elle a fait une différence dans la vie de nombreuses personnes. Partager son histoire avec d’autres familles a aidé à sensibiliser les gens aux risques d’asphyxie surprenants qui nous entourent chaque jour. Beaucoup d’entre vous ont partagé son histoire, ce qui pourrait avoir sauvé des vies. »

L’asphyxie est l’une des trois principales causes de décès chez les enfants de moins de 3 ans.

Selon la clinique Mayo, pour prévenir l’asphyxie du nourrisson il faut :

– Bien chronométrer l’introduction des aliments solides. Le fait d’initier votre bébé aux aliments solides avant qu’il n’ait acquis les habiletés motrices nécessaires pour les avaler peut l’amener à s’étouffer. Attendez que votre bébé ait au moins 4 mois pour introduire les aliments solides en purée.

– Éviter les aliments présentant un risque élevé : ne pas donner de hot-dogs, de morceaux de viande ou de fromage, de raisins, de légumes crus ou de morceaux de fruits aux bébés ou aux jeunes enfants, à moins qu’ils ne soient coupés en petits morceaux. Ne pas donner aux bébés ou aux jeunes enfants des aliments durs, comme des graines, des noix, du maïs soufflé et des bonbons durs qui ne peuvent pas être transformés pour devenir sécuritaires. Le beurre d’arachide, les guimauves et la gomme à mâcher sont d’autres aliments à risque élevé.

– Surveiller vos enfants lors des repas. À mesure que votre enfant grandit, ne le laissez pas jouer, marcher ou courir en mangeant. Rappelez à votre enfant de mâcher et d’avaler sa nourriture avant de parler. Ne permettez pas à votre enfant de jeter des morceaux de nourriture en l’air et de les attraper dans sa bouche ou de prendre de grandes bouchées de nourriture.

– Évaluer soigneusement les jouets de votre enfant. Ne permettez pas à votre bébé ou à votre tout-petit de jouer avec des ballons en latex, qui présentent un danger lorsqu’ils ne sont pas gonflés et brisés, des petites balles, des billes, des jouets qui contiennent de petites pièces ou des jouets destinés aux enfants plus âgés. Recherchez les lignes directrices sur l’âge lorsque vous achetez des jouets et examinez régulièrement les jouets pour vous assurer qu’ils sont en bon état.

– Garder les objets dangereux hors de portée : les articles ménagers courants qui peuvent présenter un risque d’étouffement comprennent des pièces de monnaie, des piles, les dés et les capuchons de stylo.

Pour vous préparer en cas d’urgence, suivez un cours sur la réanimation cardiorespiratoire (RCR) et les premiers soins en cas d’asphyxie chez les enfants. Encouragez tous ceux qui s’occupent de votre enfant à faire de même.

 
VOIR AUSSI