Le garçon chinois aux cheveux gelés a finalement été renvoyé de sa nouvelle école, qui ne supportait pas le tapage médiatique

Le 8 janvier, Wang Fuman arrivait à l’école avec les joues rouges, les mains gercées et les cheveux totalement congelés. Il faisait -9 ºC ce jour-là et comme d’habitude, le garçon a marché durant plus d’une heure et a parcouru 4,5 km pour se rendre à l’école. Son professeur, amusé, le prend en photo et diffuse le cliché sur les réseaux.

Sur la photo on voit qu’il porte une veste légère, ses sourcils sont couverts de glace et les autres enfants rient en le regardant. D’après News 24 heures, les mains de Wang étaient abîmées à cause du froid et du travail à la maison. Il paraît que le garçon s’occupe des cochons après l’école, pour aider son père à arrondir ses fins de mois.

Photo: Les mains abîmées de l’enfant Wang Fuman (YouTube News 24h)

Un enseignant a pris sa photo et l’a partagée sur les réseaux sociaux, ce qui a provoqué une réaction immédiate dans le monde entier.

« Wang Fuman doit marcher plus de quatre kilomètres à pied pour se rendre à son école et ne porte qu’une veste légère, mais cela ne l’a pas empêché d’y aller », a déclaré l’utilisateur de Twitter, Oscar Martell.

Le directeur de l’école primaire Zhuan Shan Bao dans le comté de Xinjie, province du Yunnan, a expliqué lors d’une interview aux médias locaux que le petit garçon est un enfant abandonné, mais qu’il vit avec sa sœur aînée et sa grand-mère. Son père travaille en ville à cause de problèmes financiers et rentre à la maison tous les quatre mois. Sa mère est aussi partie.

Photo: La maison de Wang Fuman où il vit avec sa sœur et sa grand-mère.

Dans son pays, certaines personnes ont voulu aider le petit garçon pour qu’il ait au moins des vêtements adéquats pour résister aux basses températures. Un utilisateur de réseau social a commenté : « J’ai des larmes aux yeux. Les enfants abandonnés sont si seuls », selon Sky News. Un autre utilisateur a commenté que ses efforts paieront un jour. Wang a déclaré aux médias locaux : « Il fait froid quand je dois aller à l’école, mais ce n’est pas difficile ». 

Le soutien des médias a contribué à faire prendre conscience de la pauvreté rurale en Chine, et a provoqué un élan de générosité en sa faveur et celle de son école, qui a reçu de nombreux vêtements chauds et des dons en argent.

Photo: Le garçon dit qu’il aimerait savoir ce que d’autres enfants font à Pékin (YouTube News 24h)

Après sa soudaine célébrité, Wang a été remarqué par le directeur d’une école privée voisine, qui a décidé d’offrir à sa famille les frais de scolarités. Heureux, le garçon avait moins de trajet à parcourir, mangeait mieux et étudiait mieux. « Les professeurs enseignent mieux que ceux à Zhuanshanbao. Les élèves ne parlent pas durant les cours et tout le monde est concentré », a-t-il déclaré au South China Morning Post.

Mais malheureusement pour Wang, une semaine après son arrivée, il doit déjà se préparer à partir. Le directeur de sa nouvelle école a expliqué qu’il ne pouvait plus supporter le tapage médiatique autour du garçon, qui recevait contamment des demandes d’interviews, et a décidé de le renvoyer.

Dans un premier temps, Wang Fuman, le père du garçon, n’a pas compris la réaction du directeur. Celui-ci a proposé d’offrir 15 000 yuans à sa famille (environ 2 000 euros). Cependant, le père s’est déclaré déçu, espérant que son fils puisse retourner à cette école et recevoir une meilleure éducation.

Si vous avez aimé cet article, partagez-le auprès de votre entourage !

Version originale

 
VOIR AUSSI