Le gouvernement danois conseille aux personnes de moins de 50 ans de ne pas se faire injecter les vaccins de rappel Covid

Par Jack Phillips
15 septembre 2022 21:02 Mis à jour: 16 septembre 2022 06:30

Cette semaine l’autorité sanitaire danoise a annoncé que le pays ne dispenserait pas de nouveaux vaccins de rappel Covid-19 aux personnes de moins de 50 ans.

« L’objectif de la vaccination n’est pas de prévenir l’infection par le Covid-19, donc les personnes âgées de moins de 50 ans ne se verront désormais pas proposer de vaccins de rappel », a écrit l’organisme public dans un communiqué du 13 septembre.

Le pays scandinave a aussi explicitement abandonné toute prétention d’arrêter la propagation du Covid-19. L’autorité a annoncé qu’elles se concentrerait sur la protection des personnes vulnérables, notamment les personnes dont le système immunitaire est affaibli et les personnes âgées. Ces personnes, selon elle, sont les plus à risque de développer des formes graves de Covid-19.

L’autorité sanitaire a davantage pour « objectif de prévenir les formes graves de la maladie, les hospitalisations et les décès », selon le communiqué.

Elle a noté que les personnes de moins de 50 ans « ne courent généralement pas un risque particulièrement élevé de tomber gravement malade ».

Les personnes plus jeunes « sont bien protégées contre les maladies graves » et un « très grand nombre d’entre elles ont déjà été vaccinées et ont déjà été infectées » par le Covid-19.

« Il existe par conséquent une bonne immunité parmi cette partie de la population. Il est important que la population se souvienne également des conseils sur la manière de prévenir la propagation de l’infection, notamment en restant à la maison en cas de maladie, en aérant ou en ventilant fréquemment, en prenant ses distances avec la société, en respectant les gestes en toussant, en se protégeant les mains et en les nettoyant. »

Le Danemark a été un des premiers pays au monde à arrêter d’administrer les vaccins Covid-19 aux enfants en bonne santé. Le Royaume-Uni a récemment suivi l’exemple et a cessé d’administrer les vaccins Covid-19 à la plupart des enfants âgés de 11 ans et moins.

Les enfants et les jeunes qui risquent de développer des cas de Covid-19 peuvent encore recevoir le vaccin au Danemark s’ils sont recommandés par un médecin, a déclaré l’agence sanitaire le mois dernier.

« L’autorité sanitaire danoise ne prévoit pas actuellement de recommander la vaccination aux personnes de moins de 18 ans », a déclaré à l’Associated Press Lotte Baelum, porte-parole de l’autorité sanitaire. « Les enfants et les jeunes qui présentent un risque accru d’une évolution grave du Covid-19 continueront à avoir la possibilité de se faire vacciner après une évaluation individuelle. »

La UK Health Security Agency a déclaré en septembre que les enfants qui n’avaient pas atteint l’âge de 5 ans à la fin du mois d’août ne se verraient pas proposer les vaccins Covid-19, notant que l’offre de vaccins Covid-19 pour les enfants âgés de 5 à 11 ans était une directive temporaire.

Aux États-Unis, environ deux mois après que les autorités sanitaires fédérales ont autorisé l’administration de doses de vaccin Covid-19 aux jeunes enfants et aux nourrissons, seul un très faible pourcentage d’enfants a reçu la première dose, selon les données publiées par les Centres de contrôle et de prévention des maladies (CDC).

Soutenez Epoch Times à partir de 1€

Comment pouvez-vous nous aider à vous tenir informés ?

Epoch Times est un média libre et indépendant, ne recevant aucune aide publique et n’appartenant à aucun parti politique ou groupe financier. Depuis notre création, nous faisons face à des attaques répétées pour faire taire nos informations. C'est pourquoi, nous comptons sur votre soutien pour défendre notre journalisme indépendant et pour continuer, grâce à vous, à faire connaître la vérité.