Le véritable objectif des grandes pyramides maintenant révélé ?

La science traditionnelle explique la civilisation en tant que processus d’évolution, où les humains ont évolué à partir des singes et ont finalement développé une technologie qui a mené à notre situation actuelle. Avec les artefacts anciens du passé comme preuve, les humains sont libres de continuer à faire des découvertes sur la vie humaine antique. Avec les moyens de communication actuels, les points de vue qui défient la science traditionnelle se répandent.

Les mystérieuses et très avancées grandes pyramides de Gizeh sont des exemples de ces artefacts anciens, dont les secrets ne deviennent que plus mystérieux à mesure que notre exploration se poursuit. Une ombre est jetée sur la théorie générale selon laquelle ils ont été utilisés comme tombeaux pour les pharaons de l’Égypte ancienne. De nouvelles idées montrent que les pyramides sont en fait bien plus avancées technologiquement que nous ne le sommes aujourd’hui et qu’elles étaient utilisées pour une chose tout à fait différente.

La grande pyramide et le sphinx à Gizeh, en Egypte. (© Wikimedia |  Daniel Mayer )

On dit que les anciennes civilisations n’étaient pas primitives comme la science le dit. La preuve de l’énergie électrique existe depuis des milliers d’années. En outre, les grandes pyramides seraient une gigantesque centrale électrique et une source d’électricité sans fil gratuite. Il semblerait qu’il existe des preuves pour appuyer cette théorie.

Les hiéroglyphes égyptiens anciens décrivent ce qui semble être le sans fil, des torches électriques et d’autres appareils électriques tels que des ampoules. Le complexe placage d’or présent dans les artefacts d’Égypte antique aurait également nécessité de l’électricité. On dit aussi que les anciens Égyptiens utilisaient l’électricité pour alimenter les fils et les usines de tissage.

Un ancien hiéroglyphique égyptien célèbre qui représente ce qui ressemble à une lampe géante. (© Wikimedia | Rowan )

Les pyramides elles-mêmes sont construites de façon à avoir des propriétés électriques semblables à la célèbre tour de l’inventeur Nikola Tesla appelée Wardenclyffe, qui conduit les ions à partir d’une nappe souterraine vers le haut et dans l’ionosphère afin de générer un courant électrique avec un champ électromagnétique pour fournir une source d’électricité gratuite et sans fil. La seule raison pour laquelle nous n’avons pas cette technologie aujourd’hui, c’est que Tesla a été financé par le banquier JP Morgan.

Les différentes couches de calcaire et de blocs de pierre des pyramides (qui résistent à l’électricité) et les gaines de granite (capables de conduire l’électricité) sont utilisées de la même manière qu’un câble électrique (qui contient des matériaux isolants et conducteurs). Les puits conducteurs, ainsi que la forme des pyramides elle-même, servent toutes deux à conduire un champ électromagnétique à partir d’un grand aquifère, identique à la tour de Tesla, qui se trouvait sous la structure à un moment donné.

Aujourd’hui, les pyramides ne sont plus intactes comme autrefois. Le boîtier en calcaire blanc lisse qui recouvrait les côtés extérieurs des pyramides a disparu. On croit que le sommet de la pyramide avait jadis un « chapeau » en or, aujourd’hui disparu, ce qui n’est pas surprenant. L’or étant un excellent conducteur, ce chapeau aurait conduit des ions de bas en haut dans l’ionosphère pour créer un courant électrique, comme autrefois la tour de Tesla. En théorie, cela aurait créé un champ électromagnétique et une électricité sans fil gratuite.

Même à ce jour, la Grande Pyramide aurait un champ électrique équivalent à celui d’un orage, ce qui peut être vérifié en se tenant au sommet et en tenant une ampoule qui provoquera des étincelles.

Coupe transversale de la pyramide de Khéops montrant des puits de granit menant des profondeurs sous la structure à l’intérieur de la pyramide. (© Wikimedia )

À ce jour, nous devons presque toutes nos technologies aux découvertes de Tesla, notamment le courant alternatif, la radio, le moteur électrique et même les lasers. Pourtant, comme certains le prétendent, nos lointains ancêtres semblent avoir possédé cette connaissance des milliers, peut-être des dizaines de milliers d’années auparavant.

Bien que la science traditionnelle n’ait pas encore accepté ces nouvelles idées, nous ne devrions peut-être pas limiter notre réflexion à ce que d’autres ont découvert ou être dominés par leurs idées, comme nous le sommes souvent. Au lieu de cela, nous devons ouvrir nos esprits aux possibilités profondes qui s’ouvrent devant nous.

Version originale

Vous avez apprécié cet article ? Partagez-le avec vos amis et laissez-nous vos commentaires.

Le mystère du Triangle des Bermudes enfin résolu ?

 
VOIR AUSSI