Les médecins pensaient que cette «Petite Poucette» ne survivrait pas, mais regardez-la 16 ans plus tard

Une mère était retournée à la maison avec son bébé naissant et se préparait à le regarder mourir, mais la petite âme courageuse en a décidé autrement. Soyez inspiré par cette incroyable histoire d’espoir et de survie d’une jeune fille canadienne !

Kenadie est née si petite (elle pesait environ 1 kg à la naissance) que les infirmières de l’hôpital l’appelaient « Petite Poucette ». Elle est née le 13 février 2003, avec une peau rosée et des yeux brillants. Cependant, huit mois plus tard, on lui a diagnostiqué un nanisme primordial, « une maladie caractérisée par une petite taille (nanisme) avec d’autres anomalies du squelette (ostéodysplasie) et une taille de tête anormalement petite (microcéphalie) », qui ne touche qu’environ 100 personnes dans le monde.

Le nanisme primordial peut entraîner un retard du développement mental, des maladies respiratoires et des problèmes digestifs. Les médecins ont conseillé à la mère de Kenadie, Brianne, de ne pas s’attendre à ce que le bébé survive plus de quelques jours.

Les parents, le cœur brisé, décidèrent de la baptiser le jour même de sa naissance et de la ramener immédiatement à la maison. Ils craignaient que l’enfant ne subisse de graves lésions cérébrales et décède rapidement. « Nous l’avons baptisée tout de suite parce qu’on nous a dit qu’il serait préférable de simplement la ramener à la maison pour qu’elle y meure », a relaté Brianne à Barcroft TV.

Mais aujourd’hui, 16 ans plus tard, cette brave jeune fille a défié tous les experts qui avaient prédit qu’elle ne survivrait pas !

Ils n’auraient jamais pu imaginer que ce petit bébé survivrait miraculeusement, elle a étonné tout le monde.

« Je suis si fière de la voir participer à ces activités que j’en pleure », a confié Brianne, selon MailOnline. « J’ai pleuré tellement de fois en la regardant sur la patinoire, tout ce qu’elle fait, j’en pleure. »

« Elle a bon cœur, elle est aimante et veut tout partager avec tout le monde. Elle est fougueuse, déterminée et indépendante », dit sa mère.

« À maintes reprises, avoir Kenadie a mis ma foi à l’épreuve – la regarder faire face à l’adversité n’est pas facile. C’est un fait que nous allons la perdre – je perds mon souffle chaque fois que j’y pense », a-t-elle confié.

« Mon espoir pour l’avenir de Kenadie est simplement qu’elle soit heureuse et qu’elle trouve des choses qui la rendent heureuse et qui la font sourire. »

Kenadie a un frère de 14 ans, Tyran, qui est plus grand qu’elle, mais la petite fille au grand cœur ne laisse rien lui barrer la route. Tyran a dit à Barcroft TV : « Elle est une bonne sœur. » Et lorsque quelqu’un fait un commentaire sur sa taille, Tyran se lance à son secours en le confrontant d’une voix interrogative : « Et si ça vous arrivait ? »

Selon une interview réalisée en 2015 avec l’assistante pédagogique de Kenadie, Jessica Putnam, la petite fille est très empathique et « son rire contagieux donne envie de rire avec elle ». Bien qu’elle porte des chaussures pour bébés et des vêtements pour tout-petits, Kenadie est une fille ardente. Cependant, elle risque de développer une scoliose ou un anévrisme.

Selon IDBM, en 2010, Kenadie a également joué dans un film intitulé Iep !, réalisé par Ellen Smit. Le film raconte l’histoire d’une jeune fille qui a des ailes à la place de bras et qui est adoptée par des parents qui l’élèvent comme une personne normale, jusqu’à ce qu’elle s’envole !

Regardez l’histoire inspirante de Kenadie :

 
VOIR AUSSI