Histoire de la confection du pain à la vapeur chinois (mantou)

L’histoire du mantou, ou pain chinois cuit à la vapeur, remonte à la dynastie des Zhou orientaux (771 av. J.-C.). À cette époque déjà, les gens cuisaient à la vapeur et mangeaient de la pâte de farine fermentée, qu’ils l’appelaient yi. Après la dynastie des Han, avec la vulgarisation du moulin à pierre, les gens ont commencé à moudre la farine de blé. La nourriture, à base de farine puis cuite à la vapeur, est également devenue populaire dans le bassin du fleuve Jaune. Dans le livre Shiwu Ganzhu, il a écrit que le roi Zhaoxiang de Qin faisait du pain plat cuit au four. Xiao Zixian a écrit dans le Livre du Qi que la cour impériale du sud exigeait d’utiliser du pain mianqi pendant les cérémonies de vénération. Il s’agissait de « mettre de la levure dans la pâte pour la rendre légère et moelleuse ». Le pain mianqi est donc le premier pain à la vapeur connu dans l’histoire chinoise. Les petits pains cuits à la vapeur étaient donc utilisés lors de cérémonies religieuses.

Savez-vous qui a inventé cet aliment ? Selon le livre des sept catégories publié par le savant de la dynastie Ming Lang Ying, le nom original de mantou était « tête de barbare ». Pendant la période des Trois Royaumes, les barbares utilisaient de véritables cranes en offrande aux dieux. À l’époque, le ministre et stratège de guerre Zhuge Liang s’est battu pour les repousser et en a triomphé. Sur son chemin de retour, lui et son armée ont traversé la rivière Lu dont l’eau était particulièrement agitée. Les habitants leur ont dit qu’utiliser des têtes humaines comme sacrifice était le seul moyen de traverser la rivière. Zhuge Liang ne pouvait pas supporter l’idée de tuer des gens innocents, il a donc ordonné à ses soldats de mettre du bœuf et de l’agneau dans de la pâte de farine, de cuire cela à la vapeur, puis de jeter le tout dans la rivière. Comme c’était une fausse tête pour tromper le dieu de la rivière, elle s’appelait « fausse tête ». Une autre histoire explique que c’était un substitut de têtes de barbares, et qu’on l’appelait « tête de barbares » pour cette raison. Voilà donc l’origine historique de ce plat délicieux que tous les chinois connaissent parfaitement bien.

 
VOIR AUSSI