Paris : en plein jour, ils attaquent une banque avec leur voiture-bélier mais repartent les mains vides

Par Emmanuelle Bourdy
20 juillet 2021 10:26 Mis à jour: 20 juillet 2021 10:26

Plusieurs individus ont décidé d’attaquer un distributeur automatique de billets en pleine journée, sous les yeux des passants, ce vendredi matin. Mais ils ont rapidement rebroussé chemin car la petite Peugeot 205 qu’ils ont utilisée comme voiture-bélier a fini encastrée dans le mur de la banque.

Ce vendredi matin, des individus sont repartis les mains vides, après avoir tenté de dévaliser une banque. Les faits se sont produits rue d’Avron, dans le XXe arrondissement de Paris. La scène, assez cocasse, a même été filmée par plusieurs témoins.

Le mur n’a pas bougé !

Lorsque les individus sont arrivés devant le distributeur de la banque, une succursale de la Bred située au 60 rue d’Avron, ils se trouvaient à bord d’une Peugeot 104 de couleur grise, relate Le Parisien. Le véhicule, utilisé comme une voiture-bélier, a été projeté contre la façade de la banque. Mais en conséquence, le mur est resté intact tandis que la voiture a été sévèrement esquintée.

Comme bon nombre de témoins se trouvaient présents au moment des faits, certains d’entre eux ont filmé la scène. On peut voir le véhicule foncer sur le distributeur de billets mais également sur la porte d’entrée visiblement employée pour l’approvisionnement des billets, précise Le Figaro. Après plusieurs tentatives, la voiture a finalement cédé, laissant sur le sol une coulée d’huile, le moteur ayant été endommagé dans cette action.

Après quoi, l’un des malfrats casqué et vêtu de noir, ainsi que le souligne Le Parisien, a donné un coup de pied dans la porte du distributeur de billet, en vain. De colère, le conducteur de la Peugeot a fait de même, avant de monter sur le scooter avec son complice et de prendre la fuite, abandonnant la Peugeot sur place.

« C’était plutôt bonne ambiance »

Les policiers du commissariat du XXe arrondissement sont arrivés quelques instants plus tard. Avec de la rubalise, ils ont délimité un périmètre de sécurité dans la petite rue, rapporte encore nos confrères. Les enquêteurs de la police judiciaire parisienne ont ensuite procédé aux premières constatations. La voiture des malfrats ayant été laissée sur place, elle permettra peut-être de trouver des indices pour identifier les auteurs des faits. Toutefois, « aucun préjudice » n’a été constaté au niveau des billets de banque, a indiqué une source policière au Parisien.

Les enquêteurs ont également auditionné les premiers témoins de la scène. L’un d’eux a déclaré au quotidien que « c’était plutôt bonne ambiance. En face, au Kebab, tout le monde avait sorti le smartphone et y allait de son petit commentaire goguenard ». Des vidéos ont circulé sur les réseaux sociaux, ne manquant pas de faire naître de nombreux commentaires moqueurs. Les enquêteurs sont toujours à la recherche des fuyards.

Quant à la banque, elle a été fermée dans la foulée.

Soutenez Epoch Times à partir de 1€

Comment pouvez-vous nous aider à vous tenir informés ?

Epoch Times est un média libre et indépendant, ne recevant aucune aide de l’État et n’appartenant à aucun groupe politique ou financier. Depuis le jour de notre création, nous faisons face à des attaques systématiques pour faire taire la vérité, notamment de la part du parti communiste chinois. C'est pourquoi nous comptons sur votre générosité pour défendre un journalisme indépendant, honnête et en bonne santé. Ensemble, nous pouvons continuer à faire connaître la vérité.