Pays-Bas: plainte d’un travailleur nord-coréen victime d' »esclavage »

Un travailleur nord-coréen a déposé plainte jeudi auprès du parquet néerlandais contre son employeur, un constructeur naval néerlandais, pour lequel il travaillait dans des conditions « inhumaines » au sein d’une entreprise polonaise dans un port de la mer Baltique, ont annoncé ses avocats. « Un ouvrier nord-coréen, qui travaillait depuis des années dans des conditions semblables à de l’esclavage pour l’entreprise polonaise Crist S.A., a porté plainte contre une entreprise néerlandaise qui y a fait construire et réparer des coques pendant des années », a déclaré le cabinet d’avocats néerlandais Prakken d’Oliveira.

Crist S.A. est un chantier naval de la ville portuaire polonaise de Gydnia qui a pour mission de produire des pièces pour les constructeurs navals internationaux. La société emploie actuellement entre 50 et 70 polonais. Le nom du constructeur naval néerlandais, sous-traitant de Crist S.A., n’a pas été communiqué pour ne pas entraver le bon déroulement de l’enquête, a indiqué dans un communiqué le cabinet d’avocats.

D’après les chercheurs Remco Breuker et Imke van Gardingen de l’Université néerlandaise de Leiden, le régime nord-coréen envoie des travailleurs dans des dizaines de pays où ils sont « exploités » en tant que main-d’oeuvre bon marché. La plainte du travailleur nord-coréen a été déposée aux Pays-Bas et non pas en Pologne « car le droit néerlandais offre une possibilité unique de poursuivre les entreprises qui tirent des bénéfices de l’exploitation » de ses employés, a expliqué l’avocate Barbara van Straaten, du cabinet Prakken d’Oliveira.

D.C avec AFP

 
VOIR AUSSI