La persévérance et l’optimisme protègent la santé mentale

Lorsqu'une personne maintient ses objectifs, cela réduit ses niveaux d'anxiété, de dépression et de crises de panique

Une étude récente publiée par l’Association américaine de psychologie a révélé que les personnes qui ne renoncent pas à leurs objectifs et qui ont une vision positive de la vie semblent moins souffrir de dépression, d’anxiété et de crises de panique. La recherche a porté sur des milliers d’Américains au cours des 18 dernières années.

L’étude publiée dans la revue Journal of Abnormal Psychology n’était pas comme les recherches précédentes, car elle n’a pas révélé que la maîtrise de soi, ou le sentiment de contrôler son destin, avait un effet sur la santé mentale des participants au cours de la période de 18 ans.

« La persévérance permet de développer un sentiment d’utilité qui peut susciter de la résilience face aux niveaux présents de trouble dépressif majeur, de trouble anxieux généralisé et de trouble panique, ou les réduire », a déclaré Nur Hani Zainal de l’université d’État de la Pennsylvanie et auteur principal de cette étude. « Regarder le bon côté des événements malheureux a le même effet, parce que cela amène les gens à penser que la vie est significative, compréhensible et gérable. »

La maladie mentale peut être débilitante

De nombreuses personnes atteintes d’une maladie mentale et les membres de leur famille ne savent que trop bien que l’anxiété, la dépression et les crises de panique peuvent être chroniques et débilitantes et mettre la santé physique d’une personne en danger.

La coauteure de l’étude, Michelle G. Newman, également de l’Université d’État de la Pennsylvanie, explique : « Souvent, les personnes atteintes de ces troubles sont coincées dans un cycle de schémas de pensée et de comportements négatifs qui peuvent les faire se sentir encore plus mal », a déclaré Dre Newman. « Nous voulions comprendre quelles stratégies d’adaptation spécifiques seraient utiles pour réduire les taux de dépression, d’anxiété et de crises de panique. »

La recherche a été effectuée en utilisant les données de 3 294 adultes qui ont été étudiés sur une période de 18 ans. L’âge moyen des participants était de 45 ans, presque tous étaient Blancs et un peu moins de la moitié avaient fait des études collégiales. Tout au long de l’étude, il y a eu trois intervalles au cours desquels des données ont été recueillies.

À chaque intervalle, on demandait aux participants de noter leur persistance face à leurs objectifs (p. ex. lorsqu’il y a un problème, je n’abandonne pas avant qu’il soit résolu), leur maîtrise de soi (p. ex. je sais que je peux faire n’importe quoi si je m’applique à le réussir) et la réévaluation positive (p. ex. je peux voir le côté positif de toute situation). Des diagnostics de troubles dépressifs majeurs, d’anxiété et de panique ont également été recueillis à chaque intervalle.

L’étude a montré que les participants qui avaient plus d’optimisme et de persévérance dans leurs objectifs au cours de la première évaluation présentaient des réductions plus importantes de l’anxiété, de la dépression et des crises de panique au cours des 18 années étudiées. Au fil des ans, ceux qui ont commencé l’étude avec moins de problèmes de santé mentale ont fait preuve d’une plus grande détermination à atteindre leurs objectifs de vie et ont mieux su se concentrer sur le côté positif des événements malheureux.

Les résultats de l’étude sont bénéfiques pour les psychothérapeutes qui travaillent avec des clients souffrant d’anxiété, de dépression et de troubles paniques. « Les cliniciens peuvent aider leurs clients à comprendre le cercle vicieux causé par l’abandon de leurs aspirations professionnelles et personnelles », a déclaré la docteure Zainal. « Abandonner peut offrir un soulagement émotionnel temporaire, mais peut augmenter le risque de revers à mesure que le regret et la déception s’installent », a déclaré Dre Zainal. « Stimuler l’optimisme et la résilience d’un patient en s’engageant dans des actions spécifiques pour que ses rêves se réalisent malgré les obstacles peut générer une humeur plus positive et un sentiment d’avoir un but. »

 
VOIR AUSSI