Pompeo en visite surprise à Bagdad, rencontre des responsables irakiens (officiel)

Le secrétaire d’Etat américain Mike Pompeo est arrivé mercredi à Bagdad pour une visite surprise au cours de laquelle il a rencontré le président du Parlement ainsi que d’autres responsables irakiens, a indiqué un porte-parole de l’Assemblée.

La visite de M. Pompeo à Bagdad est la deuxième étape d’une tournée régionale entamée la veille à Amman. Elle intervient moins de deux semaines après une visite surprise du président Donald Trump aux troupes américaines qui avait suscité des commentaires, aucune rencontre n’ayant eu lieu avec des responsables irakiens.

Le 26 décembre, Donald Trump avait rencontré pendant quelques heures des soldats américains en Irak. Il avait profité de ce premier déplacement en zone de conflit depuis son élection il y a deux ans pour justifier sa décision de retirer les troupes américaines de Syrie. S’il s’était exprimé sur des questions régionales majeures, comme le groupe Etat islamique (EI) sur lequel Bagdad a déclaré la victoire il y a un an, il n’avait rencontré aucun responsable irakien.

Mercredi, son secrétaire d’Etat a rencontré Mohammed al-Halboussi, président du Parlement irakien, selon un communiqué de l’Assemblée, ainsi que d’autres responsables. Malgré l’annonce de la « victoire » par Bagdad en décembre 2017, l’EI continue de mener des attaques et des cellules clandestines sont toujours présentes dans les zones montagneuses et désertiques du pays, notamment le long de la frontière avec la Syrie.

Outre la Jordanie et l’Irak, M. Pompeo doit se rendre en Egypte, à Bahreïn, aux Emirats arabes unis, au Qatar, en Arabie saoudite, à Oman et au Koweït, selon le département d’Etat.

D.C avec AFP

 
VOIR AUSSI