Pour le fondateur de Doctissimo, les Gilets jaunes sont des êtres « inutiles » et « substituables »

13 février 2019 10:49 Mis à jour: 13 février 2019 10:49

Chirurgien-urologue et fondateur du site Internet Doctissimo, Laurent Alexandre écrit régulièrement dans le Huffington Post, Le Monde ou L’Express.

Le 14 janvier, il participait à une conférence sur le transhumanisme – mouvement qui prône l’utilisation des découvertes scientifiques et technologiques pour améliorer les performances humaines tant sur le plan physique que cognitif – organisée par l’École Polytechnique.

À cette occasion, il est revenu sur la crise des Gilet jaunes, n’hésitant pas à les qualifier d’individus « moins favorisés » sur le plan intellectuel.

« Ceux qui sont substituables vont valoir de moins en moins cher »

Faisant référence aux travaux de l’historien israélien Yuval Noah Harari – qui s’est fait connaître à travers la rédaction des ouvrages Sapiens : une brève histoire de l’humanité et Homo Deus : une brève histoire de l’avenir – M. Alexandre a comparé les membres du mouvement des Gilets jaunes à des individus « substituables » et « qui auront du mal dans le monde compliqué dans lequel nous rentrons », par opposition aux élites détentrices du savoir et de la connaissance assimilées à des « dieux ».

« Je ne pense pas une seconde que le monde de demain sera simple et pourra être géré d’un claquement de doigt par des groupes populistes qui se sont réunis sur Twitter », a expliqué ce chantre du transhumanisme.

« Je pense que c’est vous, les scientifiques et intellectuels de demain, qui vont avoir la responsabilité de gérer un monde ultracompliqué, très fragile d’un point de vue politique. Car la réalité du capitalisme cognitif, c’est que dans un capitalisme de la connaissance, les gens malins ont plus de pouvoir et de revenus que les gens moins malins », a-t-il ajouté.

Et Laurent Alexandre d’expliquer à son auditoire composé de jeunes polytechniciens qu’ils seraient des êtres supérieurs amenés à jouer un rôle particulier dans la société et à dominer les masses « inutiles » dont les Gilets jaunes seraient les représentants.

« Les Gilets jaunes, c’est la première manifestation de ce fossé intellectuel insupportable que nous sommes en train de créer entre les winners – les dieux d’Harari – et les losers – les inutiles d’Harari. »

« La crise des Gilets jaunes n’est pas un épiphénomène, elle est là pour 100 ans et c’est vous qui la résoudrez », poursuit l’essayiste.

« Ceux qui sont substituables vont valoir de moins en moins cher […] pour le dire autrement, le prix de l’heure de travail des Gilets jaunes sur le marché mondial va s’effondrer de décennie en décennie », a-t-il affirmé.

« Transformer les Gilets jaunes en normaliens » 

« Pour éviter d’avoir une crise des Gilets jaunes pendant 100 ans, certains proposent que l’on utilise des technologies transhumanistes pour augmenter le cerveau des gens moins favorisés. »

Selon le chirurgien, il ne s’agirait rien moins que de « faire de l’augmentation cérébrale » afin de « transformer les Gilets jaunes en normaliens » !

Pour Laurent Alexandre, il sera d’ailleurs « très compliqué d’empêcher les politiques de faire de l’eugénisme positif [sélection qui consiste à favoriser l’expression des caractères jugés bénéfiques, ndlr] quand la technologie le permettra ».

Une perspective terrifiante qui serait pourtant d’ores et déjà à l’étude à en croire le praticien.

S’il semble considérer les Gilets jaunes comme des « losers » dont les capacités cognitives seraient particulièrement faibles, M. Alexandre a toutefois tenu à mettre en garde son auditoire contre la tentation de se moquer de ces individus « inutiles » et « substituables ».

« Les élites se moquent beaucoup des Gilets jaunes, ce que je trouve personnellement inacceptable. Je ne pense pas qu’il faille se moquer des gens moins doués que vous, je pense qu’il faut les aider », a-t-il expliqué.

« Nous devons créer une société de solidarité intellectuelle. L’urgence n’est pas de devenir immortel, c’est d’éviter la multiplication des Gilets jaunes », conclut le conférencier.

Cet article vous a intéressé  ? Partagez-le avec vos amis et laissez-nous un commentaire pour nous donner votre avis. 

VIDÉO RECOMMANDÉE :

Contraint d’annuler une conférence à Sciences Po Bordeaux, Jean Lassalle démolit le directeur de l’IEP

Soutenez Epoch Times à partir de 1€

Comment pouvez-vous nous aider à vous tenir informés ?

Epoch Times est un média libre et indépendant, ne recevant aucune aide publique et n’appartenant à aucun parti politique ou groupe financier. Depuis notre création, nous faisons face à des attaques répétées pour faire taire nos informations. C'est pourquoi, nous comptons sur votre soutien pour défendre notre journalisme indépendant et pour continuer, grâce à vous, à faire connaître la vérité.