Vous souvenez-vous de ces nouveaux-nés octuplés? Regardez ce qu’ils sont devenus 10 ans plus tard

D’abord critiquée de mère célibataire « irresponsable » par les médias, Octomom, Natalie Suleman, est maintenant ravie de pouvoir leur donner tort. En 2009, elle est devenue la mère la plus célèbre à avoir donné naissance à des octuplés, et tous les huit ont eu 10 ans cette année.

Cette mère célibataire de 14 enfants (elle a six adolescents plus âgés en plus des « huit ») s’occupe de sa couvée dans une petite maison en rangée de trois chambres à coucher à l’extérieur de Los Angeles. Chaque enfant de 10 ans fait son propre travail, la vaisselle, la lessive, etc., afin d’aider maman à gérer la maison. Et comme il n’y a qu’une seule table de cuisine, ils prennent leurs repas chacun leur tour « en petits groupes ».

Voir cette publication sur Instagram

Une publication partagée par Solomon Family (@nataliesuleman) le

Voir cette publication sur Instagram

Une publication partagée par Solomon Family (@nataliesuleman) le

Après une grossesse par FIV et un accouchement par césarienne en 2009, Natalie a fait la une des journaux et un personnage a pris forme. Elle a essayé de tirer profit de sa nouvelle renommée afin de joindre les deux bouts, ce qui lui a valu une carrière éphémère dans le cinéma pour adultes et dans le strip-tease lorsque l’argent a manqué.

La « caricature » qui a commencé à façonner la vie de Natalie, créée par les médias, dit-elle, l’a entraînée dans une spirale descendante. Natalie est devenue désespéré. Après avoir développé une dépendance aux médicaments, qui aurait pu la tuer, elle a constaté que son mode de vie avait un impact négatif sur ses enfants, ce qui l’a amenée à décider de « tuer » le personnage d’Octomom pour de bon.

Voir cette publication sur Instagram

Une publication partagée par Solomon Family (@nataliesuleman) le

Dix ans plus tard, Natalie a enfin l’impression de pouvoir se détendre et être « elle-même ». Elle n’est plus le monstre ou la bête de foire qu’elle avait été amenée à être.

Natalie travaille en tant que conseillère pour les femmes en difficulté mais fait également des « séances photos internationales » pour aider à joindre les deux bouts. Dans une interview avec Inside Edition, Natalie admet qu’il existe « des difficultés financières », mais que ses enfants sont sa « plus grande joie », ses « véritables anges », et qu’elle ne peut imaginer la vie sans eux.

Voir cette publication sur Instagram

Une publication partagée par Solomon Family (@nataliesuleman) le

Pendant ce temps, la vie à la maison pourrait se résumer à quelque chose comme un « chaos heureux ». Leur journée commence par un covoiturage dans une fourgonnette Ford E-350 que Natalie appelle « le camion benne ». Le soir, ce sont les corvées et les devoirs jusqu’au coucher, où l’espace est si restreint que certains enfants dorment sur le canapé. Et le week-end, il y a des sorties, la télé et de la malbouffe végétalienne.

Cette maman est également très active sur les médias sociaux et publie régulièrement des messages sur les enfants. De plus, elle et ses enfants sont très actifs physiquement, et Natalie Suleman parle de leur entraînement sur Instagram.

Deux de ses enfants ont également parlé au New York Times. « Certains de mes amis n’ont pas de frères et sœurs, ils veulent donc savoir ce que c’est », a déclaré Joshua. « C’est bien d’avoir quelqu’un avec qui jouer, mais ça peut être compliqué parfois. »

Amerah a ajouté : « Elle se bat pour notre famille depuis 10 ans maintenant. »

Voir cette publication sur Instagram

Une publication partagée par Solomon Family (@nataliesuleman) le

« Les huit », comme les appelle la famille, sont actuellement en quatrième année (CM1). Ils sont polis, ils cuisinent, lisent des livres et font leurs devoirs sans qu’on leur demande, selon le New York Times. À en juger par ces huit enfants, on dirait bien qu’elle a prouvé que tout le monde a eu tort à son sujet. 

Vous pouvez également visionner la vidéo :

 
VOIR AUSSI