La styliste de mode Inna Zobova à propos de Shen Yun à Paris : « J’adore l’univers, c’est onirique, c’est beau, c’est très touchant »

La styliste de mode Inna Zobova à propos de Shen Yun à Paris : « J’adore l’univers, c’est onirique, c’est beau, c’est très touchant »
2018/05/06

Inna Zobova n’est pas une inconnue du grand public. Elle a été à la fois mannequin pour les plus grands noms de la mode (Armani, Thierry Mugler, Valentino, Dior, Yves Saint Laurent, etc.) et actrice pour le cinéma. Elle est aujourd’hui créatrice de mode où elle dessine notamment les nouvelles collections de la marque de foulards de luxe Innangelo. Elle est également ambassadrice de The Heart Fund pour combattre les maladies cardiaques chez les enfants.

Le samedi 5 mai 2018 à Paris, elle a assisté avec son fils à une des représentations du spectacle Shen Yun en tournée en France.

« J’ai adoré le spectacle, j’ai trouvé ça très intéressant parce que je ne connaissais pas les ballets chinois. J’ai adoré les costumes, les couleurs et la musique. Quand je vois les anciens instruments de musique chinois, c’est une énorme découverte pour moi. On a vraiment été enchanté. Je trouve ça très beau visuellement, j’adore l’univers, c’est onirique, c’est beau, c’est très touchant. »

La danse classique chinoise est enracinée dans les 5000 ans de la civilisation chinoise, au cours de laquelle les gens croyaient que leur culture était un cadeau des cieux.

« La musique, la culture, l’histoire, l’histoire de la méditation, ça m’a beaucoup touché. Je suis née à Moscou, donc la souffrance de peuple c’est quelque chose que je comprends. »

« Sur l’aspect culturel, j’adore la légende du moine et du singe dans la montagne, ça m’a beaucoup plu. Le mélange de la modernité et de l’histoire ancienne était très intéressant. C’est un mélange de modernité et de folklorique qui est absolument incroyable et vraiment très intéressant »

Selon le site internet de Shen Yun, il y a dans la danse classique chinoise toute la richesse des traditions culturelles de la Chine, ce qui confère à ses mouvements une grande profondeur expressive.

« Les couleurs, vous savez en tant que styliste, ça m’intéresse. Je me suis amusée à comprendre les différences entre les costumes des différentes périodes historiques: le 7e siècle, 17e siècle, la culture chinoise Tang, ou les costumes des demoiselles à la cour. Tout ça est nouveau pour moi, c’est quelque chose que je connaissais pas et je trouve ça absolument merveilleux. »

Son fils Maceo Aveillan a également apprécié le spectacle.

« C’était très fort, c’était… majestueux. C’était vraiment divin (Ndr: Shen Yun signifie en chinois, la grâce des êtres divins qui dansent) et j’ai beaucoup aimé. Oui ça m’a beaucoup plu, j’aimerais bien revenir l’année prochaine, c’est sûr. Je reviendrai voilà. C’est l’esprit qui est fort, qui protège, c’est l’esprit céleste on peut dire. »

Propos recueillis par NTD

La compagnie Shen Yun conclura sa tournée française à Aix-en-Provence les 11 et 12 mai, où les réservations sont déjà fermées.