Turquie: l’entreprise Baykar offre trois drones de combat à l’Ukraine

Par Epoch Times avec AFP
27 juin 2022 23:00 Mis à jour: 27 juin 2022 23:06

Le fabricant turc des drones de combat Bayraktar, co-dirigé par le gendre du président Recep Tayyip Erdogan, a annoncé lundi offrir trois de ses appareils à l’armée ukrainienne.

Fierté d’Ankara, les Bayraktar dont est dotée l’Ukraine sont entrés en action aux premières heures de l’invasion russe et se sont avérés, selon Kiev, particulièrement redoutables face aux forces russes.

Une levée de fonds organisée par la fondation Prytula, qui vient en aide à l’armée ukrainienne, avait permis de réunir suffisamment de fonds pour acquérir « plusieurs Bayraktar TB2 », a indiqué le fabricant, qui a déjà vendu plusieurs dizaines d’appareils à Kiev.

« La société Baykar enverra gratuitement trois drones à l’Ukraine »

« Baykar refusera tout paiement pour les TB2 et enverra gratuitement trois drones sur le front ukrainien. Nous demandons que les fonds collectés soient plutôt remis au peuple ukrainien en difficulté », a expliqué l’entreprise sur Twitter.

Baykar est dirigé par Selcuk Bayraktar, époux de la plus jeune fille du président Erdogan, et par son frère, Haluk Bayraktar.

La Turquie n’a jamais annoncé d’aide militaire à l’Ukraine, mais ce geste pourrait difficilement avoir lieu sans l’aval du chef de l’Etat.

Il intervient par ailleurs en plein débat sur l’élargissement de l’Alliance atlantique à la Suède et à la Finlande, auquel Ankara s’oppose.

Baykar offre un de ses drones de combat à la Lituanie

Tout en condamnant rapidement l’offensive russe en Ukraine, la Turquie a opté pour la neutralité entre les deux pays et ne s’est pas jointe aux sanctions occidentales contre Moscou.

Baykar avait déjà annoncé début juin offrir un de ses drones de combat à la Lituanie, après que sa population s’était mobilisée pour en acheter un afin de soutenir l’Ukraine face à la Russie.

L’Ukraine, qui disait disposer avant l’offensive russe d’une vingtaine de TB2, a déclaré début mars en avoir réceptionné de nouveaux commandés fin janvier.

Certains experts affirment que des drones turcs continuent d’être livrés à l’Ukraine, ce que n’a jamais confirmé Ankara.

***
Chers lecteurs,
Abonnez-vous à nos newsletters pour recevoir notre sélection d’articles sur l’actualité.
https://www.epochtimes.fr/newsletter

Soutenez Epoch Times à partir de 1€

Comment pouvez-vous nous aider à vous tenir informés ?

Epoch Times est un média libre et indépendant, ne recevant aucune aide de l’État et n’appartenant à aucun groupe politique ou financier. Depuis le jour de notre création, nous faisons face à des attaques systématiques pour faire taire la vérité, notamment de la part du parti communiste chinois. C'est pourquoi nous comptons sur votre générosité pour défendre un journalisme indépendant, honnête et en bonne santé. Ensemble, nous pouvons continuer à faire connaître la vérité.