Un homme sent «quelque chose» lui toucher la jambe dans l’eau et se met à crier quand il voit une «petite jambe»

Un homme pataugeait dans un lac quand tout d’un coup, il a senti quelque chose se frotter contre sa jambe. Quand il a vu ce que c’était – un tout petit pied appartenant à une petite fille – il a immédiatement sorti la fillette de l’eau.

Angelo Mondragon, un plombier et entraîneur de basket-ball et de football récréatif de Fort Collins, était au lac Windsor avec sa famille et ses amis un dimanche après-midi de juillet 2015 quand il a senti quelque chose de mou dans l’eau contre lui.

« Ça ressemblait à quelque chose que tu ne sentirais pas dans l’eau normalement. J’ai fait une sorte de coup de pied dans derrière moi pour soulever ce que c’était, puis j’ai vu le bas du pied d’un bébé flotter vers le haut », a-t-il dit à Coloradoan.

S’adressant à Greeley Tribune, Mondragon, un père, a dit : « Dès que j’ai vu ces petits orteils de bébé flotter dans l’eau, mon instinct paternel, mon instinct paternel a pris le dessus et j’ai fait ce que j’aurais fait pour mon enfant. »

L’instinct paternel d’Angelo s’est manifesté et il a rapidement sorti le bébé de l’eau. « Je l’ai attrapée et j’ai porté son corps mou jusqu’au rivage. La fille était déjà bleue. Elle ne respirait plus », dit-il.

« Mon adrénaline montait », dit-il. Au moment angoissant, il a couru vers le rivage en criant à la mère de l’enfant et à ceux qui étaient au lac d’appeler le service d’intervention en cas d’urgence, le 911. « À qui est ce bébé ? À qui est ce bébé ? », hurla-t-il.

Angelo, un couple d’infirmiers en repos – Tabatha et son mari, Thomas Lang – et l’agent de police Eaton Mathew Rundle, ont administré le massage cardiaque à l’enfant, qui a été identifiée plus tard comme étant Sitlali Hernandez, 3 ans, de Windsor Lake. Heureusement, ils ont réanimé la fillette et ont senti un pouls avant l’arrivée d’un secouriste professionnel.

« Aussi tragique que cela ait pu être, elle n’aurait eu aucune chance sans l’intervention des passants », a déclaré Herb Brady, chef des pompiers du Service des incendies Windsor Severance Fire Rescue.

Sitlali a d’abord été envoyée dans un centre médical des Rocheuses à Loveland. Elle a ensuite été transférée dans un hôpital pour enfants à Aurora. Tous ceux qui savaient ce qui s’est passé ont été soulagés d’apprendre que l’enfant allait bien, y compris Angelo.

« Si je n’avais pas été au bon endroit au bon moment, ça aurait pu être une mission de recherche et de sauvetage. Comme je l’ai dit à la mère de la petite fille, quand j’ai vu les orteils du bébé, c’est devenu mon bébé », dit Angelo.

Angelo a dit que Sitlali ne portait pas de gilet de sauvetage au moment de l’incident. Si le tout-petit en avait porté un, cela ne serait pas devenu une situation de vie ou de mort. Pour sensibiliser les gens à la sécurité nautique, il a commencé à travailler avec les résidents et les entreprises de la région pour mettre sur pied un programme dans le cadre duquel il pourrait mettre des gilets de sauvetage à la disposition de ceux qui n’en possèdent pas ou qui ne peuvent tout simplement pas se le permettre.

« Nous devons assurer la sécurité de nos enfants », a dit Angelo. « Dieu merci, je l’ai trouvée », a-t-il ajouté. « Je n’ai jamais eu l’impression que cette fillette allait mourir. Au fond de moi, je savais que j’allais la sauver. »

Inutile de dire que la mère de Sitlali, Emma Hernandez, ne pouvait pas le remercier assez pour avoir sauvé sa fille. « Il n’y a pas de mots pour dire combien je peux vous remercier. Vous l’avez sauvée. Vous l’avez sauvée. Vous avez sauvé mon bébé », a dit la mère en larmes à Angelo lors d’une rencontre émouvante filmée par 9News.

Bravo à Angelo Mondragon et aux passants pour avoir sauvé la vie de la petite fille !

Regardez la vidéo :

 

 
VOIR AUSSI