Cette « Barbie musclée », avec son physique robuste et son visage de poupée en porcelaine, peut soulever 180 kg

Une fille doit faire ce qu’une fille a à faire ! Cette jeune femme a tout pour plaire : elle est aussi jolie qu’une poupée, mais aussi puissante qu’une lionne.

Julia Vins, d’Engels, en Russie, est extrêmement jolie, avec de beaux yeux, une peau délicate et un visage aussi fragile que de la porcelaine. Mais ne vous laissez pas berner par ses regards doux, car elle a un physique aussi puissant que celui d’une lionne.

« J’ai ces grands et beaux yeux et je me maquille. Mais en même temps, je suis forte », a déclaré Julia Vins en 2015, à MailOnline« À cause de mes traits faciaux, les gens ont toujours dit que j’avais l’air d’une poupée. »

Voir cette publication sur Instagram

Une publication partagée par Julia Vins | Muscle Barbie (@julia_vins) le

Julia peut soulever jusqu’à 181 kilogrammes. Elle a remporté trois records du monde de dynamophilie aux Championnats du monde de dynamophilie de Moscou en 2014 – 180 kg en position flexion de jambe (squat), 105 kg dans la position développé-couché (bench press) et 165 kg en soulevé de terre (deadlift).

Voir cette publication sur Instagram

Une publication partagée par Julia Vins | Muscle Barbie (@julia_vins) le

En raison de son apparence, elle a reçu le titre de « Barbie musclée ».

« Les gens me surnomment ‘Barbie musclée’. J’aime cette comparaison. C’est bien », dit-elle. « Je peux soulever 180 kg à l’entraînement. Je veux devenir aussi forte que possible. »

Voir cette publication sur Instagram

Une publication partagée par Julia Vins | Muscle Barbie (@julia_vins) le

En faisant allusion aux hommes qui l’ont critiquée pour son athlétisme, elle a dit qu’ils étaient « tout simplement jaloux ».

« Tout le monde a une opinion sur ce à quoi je ressemble – ils respectent mon travail ou me reprochent d’être une femme musclée », a-t-elle dit.

Voir cette publication sur Instagram

Une publication partagée par Julia Vins | Muscle Barbie (@julia_vins) le

Julia Vins, qui avait l’habitude d’être mince, a commencé à aller à la gym quand elle avait 15 ans.

« J’ai été studieuse pendant plusieurs années. J’ai étudié la musique, j’étais douée pour la lecture, j’ai participé à divers concours scolaires et j’étais douée en arts. Malgré tout, je n’avais pas l’impression d’avoir un objectif particulier dans la vie », dit-elle.

« Je ne m’intéressais pas au sport, et je me sentais perdue. J’ai pensé que je pourrais voir si je pouvais développer de la force et de la confiance en moi en m’entraînant avec des poids et des haltères à la gym », poursuit-elle.

« Ça ne m’a pas rendue forte, mais ensuite j’ai commencé à pratiquer la force athlétique (powerlifting). »

Voir cette publication sur Instagram

Une publication partagée par Julia Vins | Muscle Barbie (@julia_vins) le

Depuis que Julia est devenue passionnée de powerlifting, elle a trouvé un but à sa vie.

« J’ai adoré ! J’ai alors su que mon but était de développer mes muscles », dit-elle.

« Je ne suis pas une fille ordinaire. J’espère que chacun trouvera sa vraie vocation dans la vie comme je l’ai fait », a-t-elle ajouté.

Voir cette publication sur Instagram

Une publication partagée par Julia Vins | Muscle Barbie (@julia_vins) le

Julia Vins, 23 ans, a une foule de fans en Russie et dans le monde entier. La jeune haltérophile a plus de 885 000 abonnés sur Instagram en raison de son apparence inhabituelle.

Jetez un coup d’œil à cette super-femme ! Je ne voudrais pas être en désaccord avec cette fille !

Voir cette publication sur Instagram

Une publication partagée par Julia Vins | Muscle Barbie (@julia_vins) le

Voir cette publication sur Instagram

Une publication partagée par Julia Vins | Muscle Barbie (@julia_vins) le

Voir cette publication sur Instagram

Une publication partagée par Julia Vins | Muscle Barbie (@julia_vins) le

Voir cette publication sur Instagram

Une publication partagée par Julia Vins | Muscle Barbie (@julia_vins) le

Regardez la vidéo :

 
VOIR AUSSI