Une épidémie de norovirus laisse 277 passagers malades à bord d’un paquebot de croisière Oasis of the Seas

Quelque 277 passagers du paquebot de croisière Oasis of the Seas de la Royal Caribbean ont été malades à cause d’une épidémie de norovirus qui a incité les responsables de la compagnie à ordonner que le navire retourne en Floride un jour plus tôt.

La compagnie remboursera également les passagers en totalité.

Le porte-parole de la compagnie de croisières, Owen Torres, a déclaré à l’Associated Press : « Nous pensons que la bonne chose à faire est de ramener tout le monde à la maison en avance plutôt que de laisser les invités s’inquiéter de leur santé. »

Le navire a quitté Port Canaveral le 6 janvier pour une croisière d’une semaine et est arrivé à Falmouth, en Jamaïque, mercredi. Mais les passagers ont dû rester à bord à cause de l’épidémie.

M. Torres a déclaré que le retour en Floride un jour plus tôt donne au paquebot de croisière « plus de temps pour nettoyer et assainir complètement le navire » avant qu’il ne reprenne la mer.

Le 9 janvier, le porte-parole Torres a déclaré à Florida Today qu’il y avait près de 9 000 invités et membres d’équipage à bord du navire, l’un des plus grands navires de croisière au monde. Il y a eu 167 cas de norovirus mercredi, mais ce nombre a bondi de 100 en une journée.

« Les personnes touchées par cette maladie de courte durée sont traitées par l’équipe médicale de notre navire avec des médicaments en vente libre. Entre-temps, nous ajoutons du personnel médical à bord et nous nous engageons dans des procédures sanitaires intensives afin de minimiser le risque d’autres problèmes », a dit M. Torres.

Oasis of the Seas quitte généralement la Floride, mais devait commencer à naviguer à partir de Bayonne, au New Jersey, en mai.

Selon les Centers for Disease Control and Prevention (Centre de prévention et de contrôle des maladies), le norovirus « est un virus très contagieux qui provoque des vomissements et des diarrhées ».

« Les épidémies de norovirus sont fréquentes. En effet, le virus se propage très facilement et rapidement d’une personne infectée à une autre, ainsi que par les aliments et surfaces contaminés. Les épidémies surviennent tout au long de l’année, mais le plus souvent de novembre à avril », a ajouté l’agence. Chaque année, le norovirus est responsable de 19 à 21 millions de cas de gastro-entérite aiguë aux États-Unis.

Les symptômes courants comprennent la diarrhée, la nausée et les douleurs à l’estomac ; la meilleure façon de prévenir la propagation du virus est de se laver les mains souvent, de rincer les fruits et les légumes, de bien cuire les mollusques et les crustacés et d’éviter de préparer des aliments si vous êtes malade vous-même.

L’aggravation de l’épidémie au Michigan a incité les responsables de l’État à inciter les résidents à être à l’affût du virus.

Le Michigan Department of Health and Human Services a déclaré dans un communiqué de presse qu’il a détecté une augmentation de l’activité des norovirus.

« La meilleure façon de limiter la propagation de ces virus est de se laver fréquemment les mains pendant au moins 20 secondes avec du savon et de l’eau chaude courante, en veillant à bien nettoyer toutes les parties des mains, jusque sous les ongles. C’est particulièrement important après être allé aux toilettes ou avant de préparer ou de manger des aliments », a déclaré le ministère.

« Il est également très important de prévenir la contamination des aliments, des boissons, de l’eau et de la glace. Les personnes qui ont eu des vomissements et de la diarrhée ne devraient pas préparer ou servir de la nourriture aux autres pendant au moins trois jours après la disparition de leurs symptômes. Un tiers de tasse d’eau de Javel diluée avec un gallon d’eau est le moyen le plus efficace de désinfecter les surfaces. L’eau de Javel doit être utilisée dans des endroits bien aérés. Les désinfectants pour les mains sont inefficaces contre le virus. »

Les gens doivent garder à l’esprit que le norovirus peut rester sur les surfaces pendant de longues périodes de temps, comme les poignées de porte, les éviers, les barres de douche, les téléphones et les interrupteurs. Celles-ci devraient être désinfectées plus fréquemment, surtout dans un rayon de 8 mètres après un incident de vomissement.

Version originale

Cet article vous a intéressé ? Partagez-le avec vos amis et laissez-nous vos commentaires.

VIDÉO RECOMMANDÉE :

Après des années d’absence, la gale refait son apparition en Europe :
en voici les raisons

 
VOIR AUSSI