Une femme découvre une épingle à chapeau qui a peut-être appartenu au roi Édouard IV

Une Anglaise a déterré une rare épingle à chapeau datant de 1485 qui aurait peut-être appartenu au roi Édouard IV, qui a régné au XVe siècle.

Selon le Daily Mail, Lisa Grace a repéré le bijou, qui serait en parfait état, pendant qu’elle fouillait un champ dans le Lincolnshire. Elle a utilisé un détecteur de métaux pour le localiser.

Les experts ont dit à Daily Mail que le bijou avait été fabriqué dans les années 1400 et avait été conçu comme un soleil, qui était l’emblème personnel du roi Edward IV. Ils pensent qu’il a pu être perdu au combat et il y en avait beaucoup dans le Lincolnshire à cette époque.

« Le bijou ressemble étrangement à celui sur un portrait bien connu d’Édouard IV du musée Calvet », a indiqué un fonctionnaire de Duc à la presse. Il a dit que c’était peut-être celui d’un courtisan.

« Nous ne saurons jamais à qui appartenait l’épingle, mais elle appartenait clairement à quelqu’un de haut rang dans les échelons supérieurs de la société médiévale », a ajouté le fonctionnaire du nom de M. Schwinge.

Selon Daily Mail, les musées et les collectionneurs pourraient payer de 11 500 à 18 000 euros pour l’épingle à chapeau.

Lisa, quant à elle, a dit qu’elle ne savait « pas du tout » ce que c’était au début.

« Ce n’est que plus tard, lorsque j’ai téléphoné à des amis et fait des recherches que j’ai découvert à quel point c’était spécial », a-t-elle poursuivi.

« La possibilité qu’elle ait pu appartenir à la royauté est étonnante et même si ce n’était pas le cas, elle aurait appartenu à quelqu’un de haut rang », a confié Lisa au journal, qui a ajouté qu’elle avait mis l’épingle en vente.

Le bijou sera mis aux enchères chez Duke à Dorchester le 26 avril.

La bataille qui a cimenté le lien d’Edward et de l’armée yorkiste avec le soleil était loin d’être la dernière d’une série de 30 ans de guerres civiles collectivement connues sous le nom de « Guerres des Deux-Roses », a écrit Smithsonian au sujet du règne d’Edward IV.

« Bien que l’explosion d’énergie inspirée par la vue de trois soleils dans le ciel (Jennifer Young de Decoded Science explique que la présence impressionnante de deux soleils supplémentaires provenait de la réfraction de la lumière solaire à travers les cristaux de glace dans les nuages) ait propulsé les Yorkistes à la victoire initiale, la brève période de paix qui a suivi a pris fin lorsque l’ancien allié et mentor d’Edward, Richard Neville, comte de Warwick, connu sous le nom de « Kingmaker » pour avoir aidé le jeune Yorkiste à monter sur le trône, s’est retourné contre son protégé et s’est allié à Margaret d’Anjou, épouse du défunt Henry VI », a-t-il dit.

Portrait du roi Édouard IV (domaine public)

Edward IV a régné de 1461 à 1470 dans son premier règne et il a ensuite régné de 1471 jusqu’à sa mort en 1483. Le roi Édouard V lui a succédé.

Il était le fils aîné survivant de Richard, duc d’York. « Il a succédé aux titres de son père lorsque celui-ci a été tué dans une bataille contre la maison de Lancastre (le 30 décembre 1460) et est devenu le principal réclamant du trône dans la guerre avec le roi Henri VI et son épouse, la reine Margaret », selon ce qui est écrit dans un article d‘Archontology.org.

Version originale

Vous avez apprécié cet article ? Partagez-le avec vos amis et laissez-nous vos commentaires ! 

 

 
VOIR AUSSI