Une journaliste française nommée conseillère du bureau de presse du Vatican

Le directeur par intérim de la salle de presse du Vatican, l’Italien Alessandro Gisotti, a présenté vendredi sa nouvelle équipe multilingue, composée notamment d’une conseillère française, la journaliste Romilda Ferrauto, ainsi que de deux Américains et un Péruvien.

A la surprise générale et sans aucune explication, le Vatican avait annoncé le 31 décembre la démission de son porte-parole, l’Américain Greg Burke et de son adjointe, l’Espagnole Paloma Garcia Ovejero, deux journalistes.  M. Gissoti, qui avait été nommé le même jour porte-parole par intérim, a précisé vendredi avoir accepté cette fonction de manière totalement inattendue mais à titre purement provisoire.

« Il s’agit d’une mesure exceptionnelle pour répondre à une situation exceptionnelle », a-t-il commenté devant les journalistes présents dans la salle de presse. Il n’a pas souhaité commenter la démission de son prédécesseur. Le journaliste italien a toutefois tenu à s’entourer de quatre « journalistes » internationaux, pour animer « une machine délicate et complexe », battant en brèche le soupçon d’une reprise en main italienne de l’information du Vatican.

Le « dicastère » (ministère) pour la communication créé en 2015 par le pape François pour regrouper notamment sous un même portail tous les médias de communication du Saint-Siège a en revanche nommé vendredi le reste de l’équipe de la salle de presse à titre définitif. La franco-italienne Romilda Ferrauto, qui a longtemps dirigé la section française de Radio Vatican avant de prendre récemment sa retraite, obtient le rôle clef de « conseillère » du directeur de la salle de presse. Elle a précisé qu’elle ne s’exprimerait toutefois pas en tant que porte-parole du Vatican.

La journaliste, qui a une fine connaissance du fonctionnement du Vatican, a travaillée dans les équipes de communication des cinq derniers synodes (assemblées mondiales d’évêques), dont celui consacré en octobre aux jeunes. Le bureau de presse s’est doté de deux assistants, l’Américaine Sœur Bernadette Reis (consultante en communication d’une université de Rome qui a également collaboré à la section anglophone de Radio Vatican) et le Péruvien Raul Cabrera Pérez (journaliste de la section hispanophone de Radio Vatican).

Un Américain, Thaddeus Jones, complète l’équipe et se concentrera sur les tâches de gestion pratique de la salle de presse. Il s’occupait notamment auparavant du portail d’informations du Vatican. Le Saint-Siège se donne jusqu’en 2020 pour compléter un vaste remaniement au sein de la communication vaticane.

En juillet dernier, le journaliste italien Paolo Ruffini avait été désigné pour prendre la tête du dicastère pour la Communication. Premier laïc à devenir préfet d’un dicastère, il avait succédé au prélat italien Dario Vigano, écarté en mars après une polémique liée à la diffusion tronquée d’un courrier du pape émérite Benoît XVI.

Le 18 décembre, le Saint-Siège a nommé le vaticaniste italien de la Stampa, Andrea Tornielli, un proche du pape avec lequel il a rédigé des ouvrages, comme directeur éditorial du dicastère.

D.C avec AFP

 
VOIR AUSSI