Une lionne découvre que l’antilope qu’elle mangeait attendait un petit, sa réaction est émouvante

Nous savons tous que la principale différence entre les humains et les animaux est que chaque mouvement de ces derniers est conduit par l’instinct. Notre capacité de penser et de mesurer les choses nous mène à des types de décisions différents. Pourtant la vision unique d’une lionne semblant avoir une conscience et de la compassion amène même les experts à se questionner sur notre compréhension du monde animal.

Durant un safari dans la réserve de Madikwe en Afrique du Sud, conduit par le ranger Gerry Van Der Walt, le groupe a pu observer un événement rare – une lionne mangeait la carcasse d’une antilope morte.

On peut se dire qu’il n’y a rien de particulier à ce qu’une lionne, un carnivore, prenne comme repas une antilope sans défense. Mais ce qui rend cet incident touchant est ce qui est arrivé lorsque la lionne a découvert que sa proie attendait un petit.

En mangeant les organes internes de l’antilope, la lionne a découvert un fœtus à l’intérieur. Elle a tout de suite semblé être prise de remords pour ce qu’elle avait fait.

« J’ai déjà vu un lion tuer une proie engrossée mais ils continuent normalement de se nourrir comme si de rien n’était », indique Gerry.

« Mais cette fois-ci la scène qui a suivi nous a tous étonnés. Une fois sorti de la mère, la lionne a très délicatement placé le fœtus sur le sol et a passé un certain moment à renifler et à observer l’antilope naître », a continué Gerry.

Ce qui a suivi a laissé perplexe tous les observateurs.

La lionne essayait de voir si le fœtus était encore vivant et quand elle a su qu’il ne l’était pas, elle l’a soigneusement déposé derrière un buisson. Elle n’a pas quitté les buissons après cela et est restée là un certain temps. Elle a aussi arrêté de manger la maman antilope et semblait désolée pour ce qu’elle avait fait. Son instinct maternel était visible dans la façon où elle a délicatement porté le bébé mort pour « l’enterrer ».

« Elle s’est de nouveau arrêtée et a doucement posé le fœtus sur le sol, elle semblait tout du long assez tendue et nerveuse. Elle a tapoté le fœtus avec sa truffe, le poussant délicatement, avant de le prendre par la nuque comme s’il s’agissait de l’un de ses petits », rapporte Gerry.

« Nous l’avons vu marchant vers le bosquet où elle avait placé le fœtus très délicatement à la base des hautes herbes. Elle l’a tapoté encore quelques fois avec sa truffe, regardant toujours autour d’elle comme si elle attendait de l’aide ou un danger. »

« C’était certainement l’un des moments les plus extraordinaires du comportement lionnesque que j’ai observés. À quoi pensait-elle ? Pourquoi a-t-elle réagi de cette façon ? »

Elle est restée allongée près de la maman morte et ne l’a pas quittée avant un bon moment. On pourrait dire que l’animal se sentait « coupable » d’avoir mangé l’antilope engrossée.

Voici un cas extraordinaire prouvant que les animaux ont une conscience et un esprit plus élaboré qu’on ne le croit. C’est vraiment stimulant d’en apprendre plus sur eux et de mieux les comprendre.

Version anglaise

 
VOIR AUSSI