Des chercheurs océaniques découvrent une énorme structure en métal sous la mer Baltique – elle serait vieille de 140 000 ans

Aussi tentés que nous puissions l’être d’explorer d’autres planètes dans notre univers, il y a encore de nombreux mystères non résolus reposant sous nos océans, lacs et fleuves – 95 % restant inexplorés. Les scientifiques sont notamment perplexes devant un objet circulaire colossal, qui a été découvert à une profondeur de 90 mètres au fond de la mer Baltique en 2011. Il est maintenant connu comme « l’anomalie de la mer Baltique ».

« J’étais le plus grand sceptique, je m’attendais à trouver juste de la pierre. Pour moi cela a été une formidable expérience », indique Peter Lindberg, l’un des chercheurs ayant découvert l’objet.

L’équipe suédoise Ocean X, conduite par Lindberg le co-chercheur Denis Asberg, a détecté l’objet avec un sonar en cherchant à explorer l’épave d’un navire. Il a été déterminé que l’objet faisait 60 mètres de large et 8 mètres de hauteur, avec des bords pointus, des lignes parfaitement droites et des angles droits parfaits prévalents à travers toute sa structure.

Les marques sur le plancher océanique ressemblent à des marques d’atterrissage, tandis que l’objet semble reposer sur un « large pilier ».

De nombreuses théories ont été émises sur ce que pourrait être cette structure gigantesque, alors que l’on pense qu’elle aurait au moins 140 000 ans. Selon Volker Bruchert, professeur associé de géologie à l’université de Stockholm, l’objet est « vieux de plusieurs milliers d’années » et remonte à une période glaciaire.

Denis Asberg se rappelle : « Nous avons été vraiment surpris et perplexes. Nous pensions à ce que nous avons trouvé ici. Ce n’est pas une épave. À ce moment nous étions certains qu’il y avait une explication naturelle. »

« Nous voulions observer cela plus en profondeur et avons décidé de rester silencieux là-dessus. Nous avons contacté des géologues, des biologistes marins, et lorsqu’ils ont dit qu’ils n’avaient jamais rien vu comme ceci, bien sûr nous avons été intrigués. »

« Il se pourrait qu’on ait trouvé quelque chose de vraiment formidable. »

En s’attendant à trouver de la pierre, il a été déterminé que cet objet étrange était en réalité fait de métal. Lorsque des plongeurs en ont recueilli un échantillon, le géologue Steve Weiner a confirmé qu’il était fait de « métaux que la nature ne pouvait pas produire par elle-même ».

Étrangement, tous les appareils électroniques sur le bateau de l’équipe Ocean X ont cessé de fonctionner lorsqu’ils ont navigué directement au dessus de l’objet, et ont recommencé à fonctionner à nouveau après qu’ils se soient éloignés de là où se situait l’objet.

« Tout ce qui est électrique à bord, ainsi que le téléphone par satellite, a arrêté de fonctionner lorsque nous étions au dessus de l’objet », rapporte le plongeur professionnel Stefan Hogerborn.

« Ensuite lorsque nous nous sommes éloignés d’environ 200 mètres ça s’est de nouveau mis en marche, et lorsque nous sommes revenus au dessus de l’objet ça n’a pas marché. »

Leur seconde visite de l’anomalie, Ocean X a découvert ce qui semblait être un escalier menant à l’intérieur de la structure à travers un trou sombre.

Bien que les chercheurs aient été hésitants à avancer jusque là des conclusions, nous pouvons nous demander : ce pourrait-il que cet escalier soit l’entrée d’une sorte d’ancien vaisseau spatial ?

Qu’est-ce qui a causé les marques d’atterrissage sur le plancher océanique derrière l’objet ? L’objet s’est-il écrasé à terre il y a des dizaines de milliers d’années ?

Les opinions sur ce phénomène sont divisées entre les experts, tandis que certains pensent que l’image capturée ne donne pas assez d’informations sur lesquelles baser des conclusions.

Jusqu’à présent personne n’est encore allé au fond pour faire une recherche complémentaire. Il semble donc que pour le moment l’anomalie de la mer Baltique reste un mystère, reposant au fond de l’océan.

Version anglaise

 
VOIR AUSSI