Des jumelles siamoises de 22 ans donnent un aperçu de leur monde « dans un seul corps » !

Ces extraordinaires jumelles siamoises font de grands progrès dans leurs vies alors qu’elles entrent dans l’âge adulte. Elles apprennent la tolérance entre elles, à travailler ensemble comme deux individus, mais dans un seul corps. Elles partagent la même utilisation du monde en passant toutes leurs journées ensemble – vivant une vie unique comme jumelles siamoises.

Abigail et Britanny Hensel sont des jumelles siamoises de type médical dicephalus. Elles sont jointes au torse et partagent un seul corps. À la naissance, les médecins ont dit aux parents qu’ils ne leur donnaient pas à vivre plus de quelques heures – elles sont maintenant miraculeusement des adultes. Pendant leurs vies entières – du moment où elles étaient bébés, à travers l’enfance, à travers les difficultés de l’adolescence, et jusqu’à aujourd’hui – les jumelles ont dû lutter pour dépasser de nombreux défis.

Maintenant âgées de 22 ans, Abby et Britanny partagent le prochain chapitre de leurs vies dans une nouvelle série de télé-réalité. Leurs vies seront diffusées au fur et à mesure qu’elles vont passer d’étudiantes à jeunes professionnelles, et faire une aventure à travers l’Europe avec leurs amis.

Aby et Britanny planifient le prochain chapitre de leurs vies dans le cadre d’un programme de télé-réalité.

Un sur mille milliards : Les Hensel passent pour être unes des seules paires de jumeaux dicéphales dans l’histoire, à avoir survécu aux premiers âges.

Les jeunes femmes sont diplômées de l’Université Bethel dans le Minnesota, dans le premier épisode de leur programme de télé-réalité.

Dans le premier épisode de leur nouvelle série, les jumelles fêtent leur 22ème anniversaire, sont diplômées de l’Université Bethel dans le Minnesota, et se préparent pour des entretiens d’embauche alors qu’elles entrent dans la vie adulte.

Les filles ont d’abord attiré l’attention des médias grand public en 1996, lorsqu’elles sont apparues dans l’émission The Oprah Winfrey Show et ont été montrées sur la couverture du magazine Life.

Après cela, elles ont eu une vie tranquille avec leur famille dans le Minnesota. Elles se tenaient à l’écart des médias, s’occupant de leur famille, de leurs relations, et de leurs propres affaires personnelles. Elles ont alors accepté d’apparaître dans un documentaire pour TLC lorsqu’elles ont eu 16 ans.

La chaîne leur a maintenant donné leur propre émission appelée « Abby and Britanny », qui débutera le 28 août.

Partageant un seul corps à 22 ans, elles ont impressionné les médecins qui pensaient qu’elles ne survivraient pas comme nourrissons.

Les jumelles siamoises Abigail et Britanny Hensel ont maintenant leur propre émission de télé-réalité, qui suit l’obtention de leur diplôme et leur voyage à travers l’Europe.

Lorsque les jumelles Hensel sont nées le 7 mars 1990, dans le Minnesota, les médecins ont prévenu leur maman Patty, infirmière, et leur papa Mike, charpentier et paysagiste, qu’ils devraient se préparer pour le pire : que les filles n’allaient probablement pas passer la nuit. Les filles se sont battues pour vivre et ont survécu.

Elles ont dû apprendre à s’adapter aux goûts et à la personnalité de l’autre. La dynamique Abigail apprécie le jus d’orange au petit déjeuner, tandis que Britanny, l’insouciante de la famille, ne boit que du lait.

« Je ne sais pas ce qui arriverait si on les arrêtait pour excès de vitesse. Est-ce qu’elles auraient touts les deux une amende ou seulement Abby car c’est son pied sur l’accélérateur ? »

Les jeunes femmes ont passé leur épreuve de conduite pour leur 16ème anniversaire, chaque jumelle utilisant un bras pour contrôler le volant.

Avec deux cœurs, deux colonnes vertébrales, deux œsophages, deux estomacs, trois reins, deux vésicules biliaires, quatre poumons, un foie, une cage thoracique, un système cardiovasculaire et des systèmes nerveux partiellement partagés, ces jumelles sont simplement extraordinaires.

Cependant à la taille, tous leurs organes, comprenant l’intestin, la vessie, et les organes reproductifs, sont partagés. Les médecins ont été stupéfaits de leur capacité à se coordonner entre elles de façon à jouer du piano comme une seule personne – Abigail jouant avec sa main droite les notes aigües et Britanny les notes graves avec sa main gauche. Les jumelles adorent aussi les sports comme le bowling, le volleyball, le cyclisme, le softball et la natation.

Pour leur 16ème anniversaire Abigail et Britanny ont passé leur épreuve de conduite, avec un impressionnant travail d’équipe.

Leur maman Patty a concédé que la conduite avait été un problème pour les filles : « Je ne sais pas ce qui arriverait si on les arrêtait pour excès de vitesse. Est-ce qu’elles auraient toutes les deux une amende ou seulement Abby car c’est son pied sur l’accélérateur ? » C’est une bonne question.

Lorsqu’elles ont eu 16 ans, elles ont donné au monde un aperçu de leurs vies privées jusque là bien à l’abri de l’attention. 

Les filles étaient scolarisées dans une école chrétienne privée. Elles étaient bien aimées et aidées par leurs camarades, qui ne les traitaient pas différemment de n’importe qui d’autre.

Les jumelles Hensel ont d’abord été présentées par The Daily Mail il y a 16 ans alors qu’elles avaient juste six ans.

Le progrès remarquable que ces filles ont fait jusqu’à aujourd’hui est vraiment inspirant.

Lorsqu’elles ont eu 16 ans, elles ont donné au monde un aperçu de leurs vies privées jusque là bien à l’abri de l’attention. À ce moment, Britanny a dit : « Croyez moi, nous sommes des personnes totalement différentes. »

Les jumelles sont des individus distincts. Elles ont des hauts faits main avec deux différents décolletés pour refléter leurs personnalités et leurs styles différents. Elles ont des pantalons avec deux couleurs différents sur les deux jambes pour refléter leurs goûts individuels, et occasionnellement elles portent différentes chaussures sur les deux pieds !

Seule 1 paire de jumeaux sur 40 000 nait conjointe d’une quelconque façon, pourtant seul 1 % survit au-delà de la première année. Faites le calcul… Ces filles sont vraiment extraordinaires ! Les filles Hensel sont la forme la plus rare de jumeaux siamois, le résultat d’un seul ovule fertilisé, qui a échoué à se séparer correctement dans le ventre. Dans leur enfance, elles ont subi une opération pour leur enlever un troisième bras sous-développé de leur poitrine. Elles ont subi plus de chirurgie à l’âge de 12 ans pour corriger leur scoliose (courbure de la colonne vertébrale), et de nouveau pour augmenter l’extension de leur cage thoracique de façon à prévenir de futures difficultés respiratoires.

Les jeunes filles se préparent sur cette image à fêter leur 22ème anniversaire.

Les jumelles présentent un sens étonnant de la coordination, chacune utilisant un bras pour exécuter des tâches, comprenant jouer du piano et faire du sport.

Les filles Hensel sont la plus rare forme de jumeaux siamois.

Patty n’avait pas le moindre soupçon de porter des jumelles jusqu’à la naissance à l’hôpital où elle travaillait : « Le pédiatre a dit que mes bébés étaient ensemble mais qu’ils avaient deux têtes », se rappelle-t-elle en 2006. « C’était direct, mais tout à fait pertinent. »

« Dès la première fois que nous les avons vu, nous savions qu’elles étaient magnifiques. J’ai embrassé Abigail puis Britanny et leur ait fait un câlin. C’est comme ça chaque fois que je vais les chercher à l’école, deux bisous et un câlin pour les plus beaux enfants au monde. »

Bien que Britanny, la jumelle gauche, ne puisse rien sentir du côté droit de son corps, et qu’Abigail, la jumelle droite, ne puisse rien sentir du côté gauche, leurs membres se déplacent instinctivement comme s’ils étaient coordonnés par une personne, même en tapant des mails sur l’ordinateur.

Bien qu’Abigail et Britanny souffrent plus de fièvre que la normale, et aient contracté deux fois une pneumonie, elles sont malgré tout restées en bonne santé.

Les jumelles ont dû supporter un certain degré de négativité de la part de ceux qui n’étaient pas sensibles à leur situation, par exemple une fois Patty a entendu un enfant à la piscine demander à sa mère si elle avait vu la petite fille avec deux têtes. « Nous avons parlé de ça avec Abigail et Britanny », confie la maman. « Lorsque les enfants demandent aux filles si elles ont deux têtes, elles disent que non, chacune a sa propre tête. C’est ce que nous les encourageons à faire, de développer autant que possible leur propre individualité. »

Affirmer leur propre individualité peut pourtant être un peu compliqué, par exemple en achetant deux places au cinéma bien qu’une seule sera utilisée, manger des repas séparés, et avoir deux gâteaux d’anniversaire différents avec des bougies chaque année. Patty et Mike doivent être sages en disciplinant leurs filles. Si l’une des jumelles se comporte mal, Patty et Mike doivent réprimander seulement celle responsable même si l’autre a été inévitablement impliquée dans la mauvaise conduite.

Ce qui est peut-être le plus touchant sur Abigail et Britanny a été leur capacité à s’entendre, malgré leurs personnalités différentes.

Les jumelles se disputent rarement, bien qu’Abigail veuille toujours être en charge, et selon leur mère veut « contrôler la maison toute entière ». Parfois l’une des jumelles gratte une démangeaison que l’autre ne peut atteindre. En une autre occasion, lorsque Britanny était atteinte de pneumonie et ne pouvait avaler son médicament, Abigail s’est porté volontaire pour le prendre dans l’espoir que sa jumelle se porte mieux.

Les jumelles ont seulement parlé une fois de séparation – durant leur enfance – lorsque Abigail s’ennuyait et trépignait après que Britanny soit tombée malade de pneumonie et ait dû rester confinée au lit.

Britanny ne veut jamais être séparée de sa sœur jumelle, et a terriblement pleuré quand le sujet a été abordé. Abigail l’a rassuré en lui disant que tout allait bien et qu’elles ne seraient jamais séparées.

Malgré leur positivisme et leur dévotion au bonheur de l’une et de l’autre, il y aura certainement des défis à surmonter dans leur vie des filles. Nous avec un corps normal pouvons tirer une leçon de ces merveilleuses jumelles, la façon dont elles sont capables de partager et de travailler ensemble dans un but commun, tolérant harmonieusement l’autre. C’est quelque chose de vraiment unique.

Version anglaise : 22-year-old conjoined twins share a glimpse into their shared ‘one-body’ world!

 
VOIR AUSSI