Le mystère des milliers de cavernes creusées dans la roche au Népal

Le Mustang, un district du Népal, se situe sur les parois escarpées entourant la rivière Gandaki. On peut y voir des dizaines de milliers de grottes anciennes datant de 2000 ans et dont certaines contiennent des restes humains partiellement momifiés. Il y a également dans ces grottes de nombreuses reliques bouddhiques datant du XIIe au XIVe siècle. On ne sait cependant toujours pas par qui elles ont été creusées et qu’elle était leur véritable fonction.

Le Mustang était auparavant un royaume bouddhiste tibétain jusqu’à son annexion par le Népal au XVIIIe siècle, de sorte que sa langue et sa culture sont encore très proches de celles du Tibet. La zone étant très éloignée et isolée, inaccessible aux étrangers, sa culture ancienne s’est très bien préservée.

Les mystérieuses grottes du Mustang se situent sur la falaise abrupte, pratiquement perpendiculaire au sol et parfois à plus de 50 m de hauteur. Elles sont difficilement accessibles même pour des alpinistes expérimentés, et on ne sait pas comment elles ont pu être creusées.

Ces grottes sont difficilement accessibles même pour des alpinistes expérimentés. (Capture d’écran Youtube)
L’intérieur d’une grotte. (Capture d’écran Youtube)

Sur les 10 000 grottes ou plus, la plupart sont actuellement vides, mais certaines présentent des traces de feu, de stockage de céréales et d’autres des traces de chambres à coucher. Certaines ont été habitées, d’autres ayant plus de 2000 ans ont apparemment été utilisées comme des tombeaux.

Une ancienne relique. (Capture d’écran Youtube)

Dans d’autres grottes, les explorateurs ont découvert de nombreuses reliques bouddhistes de valeur, comprenant des peintures murales, des manuscrits, des objets d’artisanat, etc, qui datent des environs du XIIIe siècle.

Des peintures murales bouddhistes. (Capture d’écran Youtube)
Statue d’un Bouddha. (Capture d’écran Youtube)

Ces découvertes soulignent la richesse de la tradition bouddhique tibétaine et la beauté de son art, ainsi que la portée géographique des artistes de ce temps, selon les experts.

Les scientifiques considèrent que l’usage des grottes du Mustang peut être divisé en trois périodes. L’un des tombeaux date d’il y a 3000 ans et les autres servaient de résidence au Xe siècle. Des habitants auraient pu y vivre afin d’éviter la guerre. La troisième période remonte au XVe lorsque les grottes ont été utilisées comme des entrepôts, des postes d’observation militaires ou des endroits isolés pour pratiquer la méditation.

 
VOIR AUSSI