Oeufs artificiels et riz plastique chinois : faut-il s’inquiéter ? (vidéo)

Les habitants du Kazakhstan ont récement été effrayés par une vidéo apparue sur Internet montrant le processus de fabrication d’œufs artificiels en Chine. Il est très difficile de distinguer les faux œufs des vrais, à la fois par l’apparence et par le goût. Selon la chaîne de télévision d’État kazakh « First Channel Eurasia », de nombreux Kazakhs craignent que les œufs artificiels chinois soient désormais vendus dans leur pays.

Les œufs artificiels chinois sont fabriqués à partir de substances chimiques et de matières non organiques. La vidéo sur leur production a été regardée par Kairat Aituganov, vice-ministre de l’Agriculture du Kazakhstan, qui l’a considérée comme une « fausse information ». Il a rassuré la population, en expliquant que le Kazakhstan n’achète pas d’œufs en Chine, car leur demande est satisfaite par les entrepreneurs locaux. En outre, les hommes d’affaires chinois achètent des œufs en provenance du Kazakhstan, car ils correspondent aux critères écologiques. « En 2016, les exportateurs des œufs de poule en Russie et en d’autres pays ont augmenté de douze fois et demi leurs exportations », a-t-il de plus déclaré.

Riz chinois

Il y a quelques temps, un riz artificiel crée à partir de matières synthétiques dont des plastiques est apparu sur le marché chinois. Certaines usines en Chine ont commencé la production. Selon le journal coréen Korea Times, ce riz est fabriqué en mélangeant les pommes de terre, les patates douces et le plastique. De cette substance sont formés des grains qui sont difficiles à distinguer de ceux du vrai riz. Le riz artificiel est pulvérisé par un produit aromatique qui lui donne la saveur du riz Wuchang, réputé pour être un produit de luxe et très cher.

D’après les experts, manger plusieurs bols de tel riz équivaut à manger un sac en plastique. Les médias asiatiques ont rapporté que ce riz est apparu sur les marchés d’Indonésie, de l’Inde et du Vietnam. Les autorités de ces pays n’ont pas commenté cette information. Il y a plusieurs façons de détecter le riz plastique. Par exemple, les grains de riz artificiels ne deviennent pas plus doux pendant la cuisson et l’eau du cuisson a l’odeur de plastique brûlé. Si l’on verse du riz dans l’eau, le vrai riz reste au fond, tandis que le riz plastique, qui est plus léger, remonte à la surface. Lorsque le riz plastique est brulé, il dégage une odeur spécifique.

Scandales avec des produits alimentaires chinois

Le manque d’éthique largement rependu dans l’industrie alimentaire chinoise, accompagné d’absence de mesures de surveillance adéquates, ont affecté la santé de centaines de milliers de Chinois. Les sociétés responsables des graves conséquences de la consommation d’aliments pourris ou de mauvaise qualité, souvent ne versent aucune indemnité aux victimes déclarées. Les responsables sont parfois difficiles à déterminer, car dans de nombreux cas plusieurs personnes ou même plusieurs groupes sont impliqués dans l’affaire.

En 2008, un scandale du lait contaminé s’est éclaté en Chine. La mélamine a été détectée dans 13% des 154 marques chinoises de lait en poudre. Dans les produits de certains fabricants la teneur en mélamine était 2 500 fois supérieure à la norme. Au mois 6 bébés sont morts à cause de ce produit, qui a nuit directement à la santé de 300 000 enfants.

Selon Ming Pao Daily News, un contrôle effectué en 2008 a permis de découvrir dans les raviolis chinois le contenu d’un pesticide connu sous le nom de méthamidophos qui dépassait de 10 000 fois la norme de sécurité. Selon les experts, une telle dose ne peut pas être résiduelle et le pesticide à été spécialement ajouté aux raviolis. D’autres substances dangereuses ont été souvent découvertes dans la viande de porc, la viande d’agneau et dans d’autres produits alimentaires chinois.

D’après la Radio Chine Internationale, qui s’est référée aux résultats du sondage effectué par l’Académie chinoise des sciences sociales, les Chinois craignent la qualité des denrées de production locale. De plus de 15 000 répondants, 55% ont déclaré qu’ils se méfient des aliments produits en Chine. À leur avis, les produits alimentaires chinois peuvent nuire à la santé.

Version russe : Искусственные куриные яйца из Китая вызвали панику в Казахстане (видео)

 
VOIR AUSSI