Qu’est-ce que le mouvement Tuidang ?

Tuidang signifie « Quitter le Parti » en chinois. Il s’agit du plus grand mouvement populaire de l’histoire. Lancé en 2004, il a aidé plus de 250 millions de chinois à renoncer à leurs liens avec le Parti communiste chinois et ses organisations affilées. Par le travail de volontaires en Chine et dans le monde entier, les déclarations de renoncement sont collectées et envoyées au Centre Tuidang en langue chinoise.

Depuis sa prise de pouvoir en 1949, le Parti communiste chinois a forcé des centaines de millions de Chinois ordinaires à prêter allégeance à son règne totalitaire. En rejoignant le Parti et ses organisations affiliées, les Chinois s’engagent à faire le vœu de dédier leurs vies à la lutte pour le communisme.

Les enfants sont sous son emprise dès l’école primaire, où les élèves, sous la pression des professeurs et de leurs pairs, sont initiés aux Jeunes pionniers. Il est attendu des adolescents de s’engager ensuite dans la Ligue de jeunesse communiste.

Avec la mort non naturelle d’au moins 60 millions de personnes sous le communisme, le Parti a montré qu’il appliquait littéralement ce serment. Lorsque Epoch Times a commencé à publier la série éditoriale des Neuf Commentaires sur le Parti communiste en 2004, des Chinois ont commencé à contacter le journal pour exprimer leur désir de quitter le Parti : le mouvement Tuidang était né. Tuidang cherche à stopper graduellement le Parti en encourageant chaque Chinois à rejeter le régime.

Tuidang est animé en Chine par 20 millions de volontaires estimés, nombre d’entre eux pratiquant le Falun Gong, une pratique spirituelle traditionnelle que le Parti communiste cherche à supprimer depuis 1999. En laissant des pamphlets et des affiches sur les pas de portes, sur les vélos garés, dans les transports publics, sur des poteaux téléphoniques, en envoyant de nombreux messages électroniques ou appelant directement leurs concitoyens, ces volontaires risquent la détention et la torture pour répandre des informations sur ce mouvement.

En dehors de Chine, des volontaires passent des appels en direction du pays appelant les citoyens à renoncer au Parti, ou donnant aux Chinois l’opportunité de le faire sur les sites touristiques ou dans les quartiers chinois.

Leurs efforts ont payé. En août 2011, 100 millions de personnes avaient pris part à Tuidang, avec 60 000 renonciations postées quotidiennement. À ce jour, le chiffre est supérieur à 250 millions de renonciations, le nombre quotidien étant monté à plus de 120 000.

Chaque personne renonçant au Parti ou à ses organisations affiliées doit être vérifié par le service des volontaires de Tuidang avant de pouvoir être incluse dans le compte. Un programme destiné à contourner le « Grand Pare-Feu » peut être utilisé pour atteindre directement le site du Centre Tuidang basé à l’étranger. Il est également possible d’exprimer verbalement sa déclaration à un volontaire. Le site de Tuidang demande les champs suivants : le nom (ou un pseudonyme, recommandé pour la sécurité), l’objet de la renonciation, et le nombres de personnes qu’elle inclut.

Certains Chinois ne pouvant atteindre le site de Tuidang ou un volontaire, doivent écrire physiquement leurs déclarations de renoncement sur du papier et les afficher dans des lieux public.

Version anglaise : What Is ‘Tuidang?’

 
VOIR AUSSI