Eure-et-Loir – Les habitants d’Ouraville sont taxés quand ils sortent leurs poubelles

Dans l’Eure-et-Loir à Ouarville, depuis 2012, 600 habitants  payent une taxe d’enlèvement des ordures ménagères. Une ligne est inscrite dans leur formulaire de taxe foncière, reflétant le nombre de fois qu’ils sortent leurs poubelles dans l’année.

Ouarville est un exemple à suivre pour l’exécutif, 5 millions de Français sont aujourd’hui sujets à payer ce type de tarification destinée à réduire le volume des déchets, et la loi pour la transition énergétique prévoit de faire passer ce nombre à 25 millions en 2025.

« En hiver, ça va encore, mais le problème, c’est l’été. Avec la chaleur, il y a des odeurs, et on peut aussi avoir des asticots ! », témoigne Henri, un retraité. Il avoue qu’il lui arrive encore de se débarrasser de ses déchets dans des poubelles éloignées de son domicile.

« La majeure partie des habitants a joué le jeu », tempère Jean-Louis Baudron, le président du Sictom, « nous n’avons pas retrouvé de dépôts sauvages, alors que c’était une de nos plus grandes craintes ». Avec ces nouvelles taxes, plus vous jetez plus vous payez !

Cet article vous a intéressé ? Partagez-le avec vos amis et laissez-nous vos commentaires.

VIDÉO RECOMMANDÉE :

L’Everest est devenu « la plus haute poubelle du monde »
– des tonnes de déchets sont laissées par les alpinistes chaque année

 
VOIR AUSSI