Les sushis que vous mangez ne sont pas ce que vous croyez, il existe une face cachée

Cette bouchée de riz surmontée de poisson cru a séduit le monde entier au point où des milliers de restaurants dédiés à cette spécialité ont ouvert en France depuis les années 2000.

Les sushis commercialisés hors du Japon dissimulent aussi quelques côtés sombres. On compte 3 000 infections par an au Japon.

Un des risques les plus encourus concerne l’infection aux parasites. Chez l’humain les parasites peuvent provoquer de fortes douleurs abdominales, une fièvre sévère, des nausées, des vomissements et des diarrhées.

En France, les professionnels doivent, en principe, congeler le poisson cru à -20 °C pendant 24 h pour éliminer les parasites, d’où un faible taux de contamination dans le pays.

Mais un danger bien plus grand guette les amateurs de sushis, la contamination du poisson aux métaux lourds. En effet, la pollution au mercure dans les océans est devenue telle que l’on en retrouve un taux bien trop important dans tous les poissons.

Il convient toutefois d’être conscient des risques pour limiter les conséquences néfastes. Ne pas surconsommer poissons et sushis, acheter des poissons frais, et les congeler. Choisir des restaurants à l’hygiène irréprochable vous garantira de ne pas gâcher votre plaisir gustatif.

Vous avez apprécié cet article ? Partagez-le avec vos amis et laissez-nous vos commentaires.

Un homme traîne un poisson sur la plage
– puis, d’étranges créatures qui ressemblent à des serpents sortent du sable…

 
VOIR AUSSI