Un médecin au seuil de la mort tombe dans le coma, «voit le paradis» et se rétablit en deux mois

Par Health 1+1
9 juillet 2022 16:58 Mis à jour: 9 juillet 2022 16:58

Le paradis existe-t-il vraiment ? Les gens ont-ils une âme ? Le Dr Eben Alexander, ancien professeur associé de neurochirurgie à la Harvard Medical School, répond à ces questions en s’appuyant sur sa propre expérience.

Le Dr Alexander est chercheur en neurochirurgie depuis 25 ans et est connu dans le monde entier pour avoir mis au point des techniques neurochirurgicales modernes et traité des maladies cérébrales complexes. Au cours des 15 années passées à la Harvard Medical School, il a publié plus de 150 articles de neurochirurgie, à titre individuel ou en collaboration.

En 2008, sans préavis, le Dr Alexander a développé une forme extrêmement rare de méningite bactérienne qui était à peine documentée dans la littérature médicale. Il est tombé dans le coma en quelques heures. Le Dr Alexander, qui croyait depuis toujours à la science, a dit avoir vu le paradis pendant son coma et s’est rendu compte que ces phénomènes, qu’il considérait auparavant comme une absurdité, n’avaient en fait rien d’imaginaire. Il a écrit un livre sur ses expériences intitulé Proof of Heaven, qui a été un best-seller du New York Times pendant 15 semaines.

Voici quelques extraits de l’interview du Dr Alexander par Health 1+1.

La vision du paradis ?

En novembre 2008, j’ai soudain développé un cas grave de méningite bactérienne et j’ai été admis à l’unité de soins intensifs (USI) de l’hôpital. Il s’agissait d’une forme extrêmement rare de méningite, à peine documentée dans la littérature médicale.

En quelques heures, je suis tombé dans un coma profond.

Dans mon coma, je me suis retrouvé secouru par une lumière blanche tournant lentement avec une mélodie musicale parfaite. La lumière blanche était entourée de choses ressemblant à des cheveux dorés et argentés. Puis, l’entrée d’une magnifique et très réelle vallée s’est lentement ouverte. À ce moment-là, ma conscience n’avait que la taille d’un point de lumière sur les ailes d’un papillon. Il y avait plusieurs millions de papillons qui volaient autour de moi.

Il y avait une prairie verdoyante et vibrante en dessous. Il n’y avait aucun signe de mort ou de déclin. Il y avait des milliers de vies qui dansaient là, et je les appelle « des âmes parmi les vies ». L’endroit était joyeux, avec des anges qui chantaient en haut et des « perles d’âme » pures qui provenaient des lumières et se reflétaient contre le ciel bleu profond. Il y avait des chants venant de tous les côtés.

Un éclair a traversé ma conscience, ce qui a été la première chose que j’ai connue dans cette dimension.

Je savais que j’étais aimé par un être divin aimant et bienveillant qui n’était pas un juge. Je pouvais sentir que cet être divin était très bienveillant.

Je n’avais aucun souvenir de notre monde à ce moment-là et j’avais oublié le langage humain. Je n’avais aucun souvenir de la vie d’Eben Alexander ni de ma connaissance de l’univers ; ma mémoire était vide.

Heureusement, je n’étais pas seul. Notre conscience se trouvait sur les ailes d’un papillon. Une très belle dame était à mes côtés, ses vêtements étaient les mêmes que ceux des êtres qui dansaient joyeusement dans la vallée. Elle et moi avions un lien profond, car elle était mon ange gardien. Tout au long de mon périple, c’est elle qui m’envoyait par télépathie tous les messages de réconfort : « Tu seras toujours aimé et chéri. Tu n’as pas besoin d’avoir peur. On s’occupera bien de toi. »

Il n’y a pas de mots pour décrire à quel point elle était belle et je pense que c’était le message que je voulais ramener dans ce monde.

Un rétablissement complet et miraculeux

Lorsque je me suis réveillé aux soins intensifs après cette expérience de mort imminente, pendant un instant, je n’ai pas pu reconnaître les membres de ma famille qui étaient à mon chevet, notamment ma mère, ma femme et mon fils. Tout ce que je savais, c’est que j’avais fait un voyage étrange et mystérieux.

Si vous aviez vu mon état, vous auriez pensé qu’il n’y avait aucun espoir. Cependant, je me suis miraculeusement rétabli deux mois plus tard.

Presque tous les médecins ont dit que j’avais survécu grâce à l’expérience de mort imminente que j’avais vécue. Néanmoins, je ne pense pas que j’ai simplement « survécu », mais que je me suis complètement rétabli et que je suis devenu plus énergique.

Dans les heures qui ont suivi l’expérience de mort imminente, j’ai retrouvé le langage et, quelques jours plus tard, mes souvenirs d’enfance sont revenus. Mes connaissances de la langue, de la neurologie, du cerveau, de l’univers et de la physique ont toutes été rétablies dans les deux mois qui ont suivi mon réveil du coma.

Stupéfait par les données sur les lésions cérébrales

J’ai documenté les dommages néocorticaux subis par mon cerveau pour prouver que ce que j’ai vu n’était pas un rêve, une hallucination ou une fiction. En fait, il existe des preuves médicales claires que mon néocortex était endommagé.

Selon l’échelle de coma de Glasgow, un score de 15 est normal, un score inférieur à 9 est considéré comme un coma profond, et un score de 3 est considéré comme un cadavre. La plupart du temps, j’étais dans le coma, et mon score était de 6 ou 7, et parfois même de 5.

En outre, des examens cérébraux par scanner et IRM ont montré que les huit lobes de mon cerveau étaient affectés, de sorte que mon propre cortex cérébral n’aurait pas été en mesure de générer cette expérience.

Je pense qu’il est important de souligner que la science conventionnelle basée sur Newton et le matérialisme, qui est promue par les médias grand public aujourd’hui, aurait dû être réfutée il y a 80 ans, lorsque la physique quantique est née. Pourtant, plusieurs membres de la communauté scientifique ne sont pas encore sortis de leur confusion.

J’ai passé les 54 premières années de ma vie dans la vision du monde de la science conventionnelle. J’ai enseigné la neurochirurgie à la faculté de médecine de Harvard pendant plus de 15 ans et je pensais savoir une chose ou deux sur le cerveau, les pensées et la conscience. Cependant, après mon expérience de mort imminente en 2008 et près de 12 ans de recherche scientifique, j’ai acquis une compréhension beaucoup plus profonde de la façon dont la science comprend le cerveau, l’esprit, la conscience et la réalité.

L’idée d’une conscience libre est beaucoup plus convaincante que l’idéologie matérialiste dépassée. Je n’y croyais pas avant le coma, cette expérience a entraîné un changement rafraîchissant dans ma compréhension de l’humanité et de l’univers.

La conscience humaine a le pouvoir de guérir la maladie

Nous croyons à tort que la conscience est générée par le cerveau matériel, comme je le croyais avant de tomber dans le coma, mais ce n’est pas vrai.

La nouvelle théorie de la science est la « théorie du filtrage ».

C’est-à-dire que le cerveau est comme une usine de traitement physique. Notre volonté est libre même lorsqu’elle n’est pas dans le cerveau, et elle possède un grand pouvoir d’influence sur le monde physique. L’effet placebo, par exemple, est l’effet de guérison miraculeuse qui se produit lorsque le patient est simplement réconforté dans son esprit.

Le livre Spontaneous Remission: An Annotated Bibliography a documenté plus de 3500 cas inexpliqués d’autoguérison du cancer et de maladies infectieuses, congénitales et dégénératives au milieu des années 1990. La raison en est souvent que la propre foi du patient a eu un effet curatif inattendu.

Des actions telles que s’asseoir en méditation et prier peuvent également aider les gens à entrer dans un état de guérison, comme je l’ai vécu avec mon expérience thérapeutique de mort imminente, bien que notre médecine moderne soit largement incapable d’expliquer comment des expériences de mort imminente peuvent avoir des effets de guérison miraculeux.

Nous pouvons aussi nous inspirer d’autres expériences de mort imminente. Par exemple, Anita Moorjani s’est rétablie après avoir été au seuil de la mort à cause d’un cancer, et la chirurgienne du squelette Mary C Neal s’est miraculeusement rétablie 30 minutes après s’être noyée. Ces cas distincts de guérison spirituelle sont tous des exemples étonnants. L’effet placebo est similaire à l’effet de la prière, qui est une méthode de guérison très puissante.

Si notre conscience peut influencer notre corps et les effets de la guérison, nous pouvons probablement influencer aussi ce qui se passe dans la vie réelle.

Mon histoire est si percutante que des centaines de médecins, d’infirmières et de professionnels de la santé, en particulier ceux qui travaillent avec les défunts, ont réalisé que lorsque le corps matériel meurt, la conscience ne meurt pas avec lui. Ils ont été témoins de tant de preuves.

Si vous examinez notre compréhension moderne de la conscience, le sujet des [expériences] de mort imminente et d’autres choses au-delà du cerveau physique, vous trouverez des exemples frappants partout dans la vie.

Un fervent croyant dans la science devient un croyant dans l’existence du paradis

En fait, l’expression « expérience de mort imminente » n’est pas un terme moderne. Elle existait déjà à l’époque de Platon, qui a relaté le récit de la vie d’Er, fils d’Armenios de Pamphylie, qui avait failli périr au combat.

Lorsque Er revint à la vie, il dit aux autres soldats : « Lorsque vous mourrez, vous verrez toutes les choses importantes de votre vie défiler devant vos yeux. La chose la plus importante que j’ai apprise rétrospectivement est que nous existons pour nous aimer les uns les autres. »

Après avoir exploré cela, nous pensons que le pouvoir du divin est absolument réel. D’un point de vue scientifique et philosophique, le matérialisme était déjà dépassé il y a 80 ans.

Cependant, je n’explore pas les croyances religieuses. De 2002 jusqu’à mon coma, mon âme était perdue pendant de nombreuses années. J’avais abandonné ma foi en Dieu, j’avais cessé de prier, j’avais cessé d’emmener mes fils à l’église et j’avais cessé de prier pour eux la nuit. Cependant, mon expérience de mort imminente m’a prouvé à jamais et sans aucun doute que le pouvoir de la miséricorde de Dieu est absolument réel dans cet univers.

La plus grande transformation attribuable à une expérience de mort imminente

Des expériences similaires vécues par de nombreuses personnes l’ont également prouvé. La chose la plus importante que nous apprenons des expériences de mort imminente est « faites aux autres ce que vous voudriez qu’ils vous fassent », une vérité qui est intégrée dans le fondement même de l’univers.

Si nous faisons souffrir les autres sans raison, nous en paierons le prix à notre mort. Lorsque nous traversons une dimension avec des bilans de vie, comme la vallée que j’ai traversée, nous ressentons la même douleur que les personnes que nous avons blessées. Ainsi, pour certaines personnes qui ont blessé d’autres personnes, l’expérience du bilan de vie sera infernale.

Au milieu de toute cette lumière et cette compassion, la douleur et la souffrance sont particulièrement visibles. Il y a aussi une série de corrections pour nous aider à rembourser, afin que dans la prochaine vie nous soyons plus gentils et plus aimants – c’est la destination ultime de la conscience à travers ce processus.

Je dirais que cela a tout changé. Cela a changé ma perception de l’existence de l’âme, ma relation avec l’univers et ma relation avec autrui.

Je ne suis pas le seul. Plus de 90 à 95% des personnes qui ont vécu une expérience de mort imminente se sont réveillées plus bienveillantes, moins matérialistes, et plus soucieuses d’aider les autres et de faire preuve de bonté et d’affection.

Je suis revenu de cette expérience en réalisant que l’un de nos plus grands défis est de savoir comment nous aimer nous-mêmes. C’est ce que nous devons vraiment faire afin d’enrichir notre compréhension de la bienveillante providence de Dieu.

La partie la plus profondément difficile de cette expérience n’est pas ce qui se passe après notre mort, mais la manière dont nous vivons cette vie de manière sobre et significative. Nous devons reconnaître que nos âmes sont liées au Créateur et à la vie de l’univers, et nous en servir pour guider nos vies.

Je crois également que la source de la vie n’est pas évolutionnaire comme le croyait Darwin. Malgré cela, cette interprétation erronée a imprégné nos systèmes économiques, politiques et sociaux et a évolué vers ce que l’on appelle « la survie du plus fort », « chacun pour soi » et « l’élimination de ceux qui vous font concurrence ». Ce n’est pas correct. La biologie moderne a trouvé plusieurs exemples prouvant l’existence de la coopération et de la communication à l’intérieur des espèces et entre les espèces, par exemple les dauphins qui aident les baleines à accoucher, et les différentes espèces qui s’entraident.

Lorsque nous naissons dans ce monde dans un corps physique, nous semblons être abandonnés par le monde spirituel. Pourtant, ce que les gens oublient, c’est que nous ne sommes pas vraiment abandonnés, nous avons juste besoin de redécouvrir les liens. En particulier, nous devons faire pleinement l’expérience de notre monde afin de pouvoir le vivre de manière plus significative.

***

Chers lecteurs,
Abonnez-vous à nos newsletters pour recevoir notre sélection d’articles sur l’actualité.
https://www.epochtimes.fr/newsletter

Soutenez Epoch Times à partir de 1€

Comment pouvez-vous nous aider à vous tenir informés ?

Epoch Times est un média libre et indépendant, ne recevant aucune aide publique et n’appartenant à aucun parti politique ou groupe financier. Depuis notre création, nous faisons face à des attaques répétées pour faire taire nos informations. C'est pourquoi, nous comptons sur votre soutien pour défendre notre journalisme indépendant et pour continuer, grâce à vous, à faire connaître la vérité.