La tour du ministère de la Transition écologique reste allumée la nuit, à l’heure où l’on prône la sobriété énergétique

Par Emmanuelle Bourdy
6 septembre 2022 11:38 Mis à jour: 6 septembre 2022 12:44

Alors que l’État demande aux Français de faire des efforts sur leur consommation énergétique, il ne donne pas le bon exemple. La Tour Séquoia, qui abrite le ministère de la Transition écologique, en est la preuve. La nuit, de nombreux bureaux restent éclairés, alors qu’ils ne sont pas occupés.

Les bureaux vides de la Tour Séquoia, situés dans le quartier de la Défense à Puteaux, restent allumés la nuit, rapporte BFMTV. Non seulement la loi l’interdit, entre une heure et six heures du matin, mais de surcroît l’État a récemment demandé aux citoyens de réduire leur consommation de gaz et d’électricité. Ces éclairages posent donc question.

« On peut quand même douter qu’il y ait une personne dans chacun des bureaux »

« On voit des colonnes de lumière, toutes alignées les unes au-dessus des autres », a indiqué Anne-Marie Ducroux, présidente de l’Association nationale pour la protection du ciel et de l’environnement nocturne (ANPCEN). « Je suppose que les personnes ne sont pas alignées dans les bureaux de manière aussi exacte », a-t-elle ajouté, se doutant bien qu’il n’y a personne dans chacun de ces bureaux restés éclairés.

La Tour Séquoia, qui « fait l’objet d’un suivi particulier », « est malheureusement bien connue du fait de son installation technique qui rend difficile le pilotage de l’éclairage ou du chauffage », a de son côté expliqué le ministère de la Transition écologique à la chaîne d’information, dans un communiqué.

Des travaux sont prévus

En raison de « la réglementation incendie », les circulations et couloirs de la tour, comme dans tout immeubles de grande hauteur, « doivent disposer en permanence d’un niveau d’éclairage minimal, même lorsque l’immeuble est inoccupé, de façon à ce que les services incendie et de secours puissent pratiquer leurs rondes et faire face, le cas échéant, à un événement », mentionne également le ministère. Actuellement, des détecteurs de présence « allument automatiquement l’éclairage (en technologie LED) au passage des rondes de sécurité, et ce pendant deux heures ». Ces rondes sont réalisées entre 19 et 21 heures, puis entre 1 et 3 heures, stipule le ministère de la Transition écologique.

« L’État doit être exemplaire dans la chasse au gaspillage de l’énergie », convient-il. Selon lui, « cela implique un changement profond de nos habitudes et des comportements mais aussi la mise en place de nouveaux équipements ». Des travaux doivent être réalisés dans ces bureaux et achevés d’ici octobre prochain, selon les informations de BFMTV. Il est effectivement prévu de revoir le paramétrage de la lumière.

Soutenez Epoch Times à partir de 1€

Comment pouvez-vous nous aider à vous tenir informés ?

Epoch Times est un média libre et indépendant, ne recevant aucune aide publique et n’appartenant à aucun parti politique ou groupe financier. Depuis notre création, nous faisons face à des attaques répétées pour faire taire nos informations. C'est pourquoi, nous comptons sur votre soutien pour défendre notre journalisme indépendant et pour continuer, grâce à vous, à faire connaître la vérité.