Parmi les personnes vaccinées, les infections du Covid-19 sont plus fréquentes et plus graves chez les personnes immunodéprimées

Par Zachary Stieber
1 décembre 2021 21:42 Mis à jour: 1 décembre 2021 21:44

Selon une nouvelle étude, les cas de Covid-19 sont plus fréquents et plus graves chez les personnes dont le système immunitaire est affaibli.

Les infections dites « perthérapeutiques » sont celles qui surviennent chez les personnes vaccinées.

Les personnes immunodéprimées vaccinées seraient 3 fois plus susceptibles de contracter le Covid-19, la maladie causée par le virus du PCC (virus du Parti communiste chinois), selon les chercheurs, qui ont publié leurs conclusions dans le Journal of Medical Economics.

L’étude a révélé que seulement 0,08 % des personnes entièrement vaccinées ont eu un cas d’infection perthérapeutique, mais que 0,18 % des personnes immunodéprimées ont eu une infection perthérapeutique. Alors que les personnes immunodéprimées représentaient 18 % des personnes étudiées, elles étaient responsables de plus de 38 % des infections, de près de 6 hospitalisations sur 10 et de tous les décès.

Les chercheurs ont analysé près de 1,2 million de personnes enregistrées sur la base de données américaine HealthVerity entre le 10 décembre 2020 et le 8 juillet.

L’étude a été menée par des scientifiques de Pfizer et financée par le laboratoire. Celui-ci est en charge de l’un des trois vaccins contre le Covid-19 disponibles aux États-Unis.

« Les résultats complètent d’autres études empiriques et soutiennent l’introduction d’une troisième dose de vaccin contre le Covid-19 afin d’accroître la protection des personnes immunodéprimées », a déclaré Manuela Di Fusco, auteure principale de l’étude et membre de l’équipe de recherche sur l’économie de la santé et les résultats de Pfizer.

La date limite signifie que les chercheurs ont exclu les dossiers de la période pendant laquelle d’autres recherches indiquent que l’efficacité du vaccin contre l’infection a diminué de manière significative, car de nombreux Américains ont été vaccinés fin 2020 ou début 2021. Les infections perthérapeutiques, les hospitalisations et les décès ont augmenté au fil du temps.

Les doses de rappel, ou troisièmes doses des vaccins Pfizer ou Moderna, ont été autorisées par les régulateurs de médicaments américains au cours des dernières semaines en raison de la diminution de l’efficacité.

Les Centres pour le contrôle et la prévention des maladies (CDC), qui avaient initialement recommandé les injections supplémentaires aux personnes de 50 ans et plus, ont annoncé le 29 novembre qu’ils conseillaient désormais à toutes les personnes de 18 ans et plus de se faire vacciner.

L’agence a cité l’émergence du variant Omicron du virus du PCC, bien que de nombreux scientifiques estiment qu’il est trop tôt pour dire si ce variant échappe mieux à l’immunité vaccinale que d’autres souches.

Des chercheurs néerlandais ont examiné 378 cas d’infections perthérapeutiques recensés dans le pays entre janvier et juillet. Ils ont constaté l’émergence du variant Delta du virus du PCC et « une forte augmentation des infections perthérapeutiques », plus marquée chez les personnes vaccinées avec les vaccins AstraZeneca ou Johnson & Johnson que chez celles qui ont reçu une injection Pfizer ou Moderna.

Les chercheurs ont déclaré dans un pré-impression qu’ils avaient observé de nombreux cas d’infections perthérapeutiques graves chez les personnes âgées, bien que des cas symptomatiques aient été enregistrés chez un certain nombre de personnes plus jeunes.

« Dans l’ensemble, ces résultats indiquent que l’émergence du variant Delta pourrait avoir réduit l’efficacité de certains types de vaccins pour prévenir les infections par le SRAS-CoV-2 et que, bien que cela soit rare, les personnes âgées sont particulièrement exposées au risque d’être gravement infectées à la suite d’une infection perthérapeutique », ont-ils déclaré.


Rejoignez-nous sur Telegram pour des informations libres et non censurées :
👉 t.me/Epochtimesfrance

Soutenez Epoch Times à partir de 1€

Comment pouvez-vous nous aider à vous tenir informés ?

Epoch Times est un média libre et indépendant, ne recevant aucune aide de l’État et n’appartenant à aucun groupe politique ou financier. Depuis le jour de notre création, nous faisons face à des attaques systématiques pour faire taire la vérité, notamment de la part du parti communiste chinois. C'est pourquoi nous comptons sur votre générosité pour défendre un journalisme indépendant, honnête et en bonne santé. Ensemble, nous pouvons continuer à faire connaître la vérité.