La recherche d’un grand-père durant un an pour retrouver son petit-fils de 3 ans, vendu par les parents, porte fruit

14 février 2019 00:21 Mis à jour: 5 avril 2019 19:44

Un garçon qui a été vendu par ses parents pour 120 000 yuans soit 15 886 € (18 000 dollars) a été réuni avec ses grands-parents paternels après une année de séparation juste à temps pour le Nouvel An chinois, selon le Beijing Youth Daily.

Le grand-père, 55 ans, du nom de famille Feng, a dit qu’il a pleuré de joie au point d’être incapable de parler lorsqu’il a finalement retrouvé ce petit-fils. M. Feng avait cherché son petit-fils pendant plus d’un an.

« Comment peuvent-ils être si insensibles », a dit M. Feng au Youth Daily. « Ils ne pouvaient pas l’élever, alors que nous deux avions travaillé si dur pour aider à l’élever. Comment pouvaient-ils le vendre ? »

Le fils de M. Feng, le père, est soupçonné d’être impliqué dans la traite des êtres humains et était déjà en prison pour trafic de drogue lorsque son père est venu lui demander ce qui était arrivé à son petit-fils.

Le garçon, sous le nom fictif de Howie, est né en juillet 2015 et a été élevé principalement par ses grands-parents dans une ville de la province du Fujian en Chine.

M. Feng a dit au Daily que les parents d’Howie avaient élevé leur fils pendant les huit premiers mois après sa naissance. Après que la mère a sevré Howie du lait maternel, elle a commencé à laisser Howie avec M. Feng et la grand-mère de Howie tous les jours.

Il n’était pas rare que la mère et le père d’Howie viennent chez M. Feng prendre l’enfant pour la journée, mais ils le ramenaient toujours le soir.

Le 14 janvier 2018, les parents emmenèrent Howie, mais Howie ne devait jamais revenir.

(Beijing Youth Daily / weibo.com)

Vente particulièrement cruelle

Le grand-père Feng a appris plus tard que les parents avaient rencontré dans un parc un autre couple qui n’avaient probablement pas la capacité de concevoir leurs propres enfants. Ils étaient déjà mariés depuis plusieurs années. Howie leur a été vendu pour aussi peu que 15 600 € (17 700 $ US).

Après trois jours sans voir ni leur petit-fils ni ses parents, M. Feng et son épouse se sont inquiétés. Ils ont commencé à s’enquérir de l’endroit où se trouvaient les parents, ce qui s’est transformé en une recherche qui a duré un an.

« Ils ont dit qu’ils étaient les parents de l’enfant ; qu’ils pouvaient gérer la situation de l’enfant car c’était dans leur droit », a déclaré M. Feng au Youth Daily.

M. Feng a dit que lui et son épouse avaient donné à Howie tout leur amour.

« Quand j’allais travailler, il me disait de conduire prudemment. Après avoir mangé, il m’apportait une tasse et me servait un verre », a raconté M. Feng au Youth Daily à propos de son temps passé avec son petit-fils.

Recherche ardue

Les recherches de M. Feng se sont poursuivies sans résultat jusqu’à ce qu’il apprenne que son fils avait été arrêté pour trafic de drogue.

M. Feng avait un plan : « Si je peux trouver mon fils, je pourrai trouver mon petit-fils », a-t-il expliqué au Youth Daily.

Le père était en prison, dans l’attente de son procès. Après avoir plaidé avec succès pour voir son fils, M. Feng a eu la chance de demander ce qui est arrivé à Howie. Cependant, le père n’a pas dit à M. Feng où était Howie.

Ce n’est qu’après avoir été condamné à la prison et avoir de nouveau rencontré M. Feng que le père a finalement expliqué ce qui était arrivé au garçon. Le père a parlé à M. Feng de la vente et M. Feng a ensuite signalé la vente à la police le 25 décembre 2018.

Le 16 janvier, la police a trouvé Howie et arrêté les acheteurs. Howie était dans la famille d’adoption depuis un peu plus d’un an.

Après des tests d’ADN, Howie a été confirmé comme étant le petit-fils de M. Feng et a été rendu à ses grands-parents.

Ces retrouvailles ont eu lieu juste avant le Nouvel An lunaire chinois, le plus grand festival organisé en Chine continentale, qui a été célébré le 4 février.

L’argent a le dernier mot dans la Chine matérialiste

Malheureusement, bien qu’il n’existe pas de chiffres précis concernant la fréquence et l’ampleur de la traite des enfants en Chine, selon les estimations citées dans un rapport de Quartz publié en 2015, il est probable qu’entre 20 000 et 200 000 d’enfants soient enlevés chaque année en Chine.

Ces enfants sont vendus soit pour les travaux forcés, soit pour renflouer des « réseaux illégaux d’adoption ».

Bien que certains de ces enfants victimes de la traite soient enlevés dans des lieux publics, Quartz a indiqué que, selon des documents judiciaires chinois, les trafiquants d’enfants opèrent assez souvent avec le consentement des parents biologiques de l’enfant.

Les raisons qui motivent certains parents en Chine à vendre leur enfant vont de l’impossibilité d’assumer le fardeau financier de la nourriture et des frais de scolarité à la perception de leurs enfants comme une source d’argent comptant, selon Quartz.

Les médias chinois Southern Metropolis Daily ont rapporté le cas d’un couple dans la province du Hunan qui avait initialement vendu leur deuxième enfant en raison de difficultés financières pour 6 000 ¥, soit 784 € (890 $ US). Mais le couple a ensuite vendu ses troisième et quatrième enfants pour que l’argent continue d’affluer. Le couple a finalement été arrêté par les autorités et le père a été condamné à 6 ans de prison avec une amende de 20 000 ¥, soit environ 2 650 € (3 000 $), rapporte Quartz.

Version originale

Vous avez apprécié cet article ? Partagez-le avec vos amis et laissez-nous vos commentaires.

VIDÉO RECOMMANDÉE :

Un garçonnet et son ami chien jouent au baseball
– la vue est simplement adorable

Soutenez Epoch Times à partir de 1€

Comment pouvez-vous nous aider à vous tenir informés ?

Epoch Times est un média libre et indépendant, ne recevant aucune aide de l’État et n’appartenant à aucun groupe politique ou financier. Depuis le jour de notre création, nous faisons face à des attaques systématiques pour faire taire la vérité, notamment de la part du parti communiste chinois. C'est pourquoi nous comptons sur votre générosité pour défendre un journalisme indépendant, honnête et en bonne santé. Ensemble, nous pouvons continuer à faire connaître la vérité.