« Une beauté physique et une beauté de l’âme », déclare une avocate à propos du spectacle Shen Yun

« Une beauté physique et une beauté de l’âme », déclare une avocate à propos du spectacle Shen Yun

Hugo Crépet, ophtalmologiste, et son épouse My-Ngoc, avocate, à l’occasion du spectacle Shen Yun au Palais des Congrès de Paris ce 7 mai 2022. (NTD)

10 mai 2022

PARIS – Ce samedi 7 mai, le Palais des Congrès de Paris résonnait des sonorités uniques de l’orchestre de Shen Yun. Des spectateurs venus de toute la France s’y pressaient afin de vivre l’expérience de Shen Yun.

Hugo et My-Ngoc Crépet viennent de la région lyonnaise. Lui est ophtalmologiste et elle, avocate d’affaires.

Après que la sœur de My-Ngoc, vivant en Australie, leur a recommandé Shen Yun, ils ont fait le voyage en famille, avec leurs enfants, jusqu’à Paris, afin de découvrir 5000 ans de culture traditionnelle chinoise. Tous deux ont été impressionnés par les performances des danseurs.

« Un spectacle magnifique ! » s’est enthousiasmé Hugo Crépet. « Une belle harmonie entre tous les danseurs… une performance physique incroyable ! On est subjugués… on est complètement conquis, c’est certain ! »

« Le travail des artistes… on a l’impression que c’est irréel. Tout à fait, oui, on a l’impression qu’il y a des effets spéciaux derrière… Mais pas du tout, en fait c’est totalement humain, c’est un travail sportif et artistique qui nous laisse totalement bouche bée », a décrit ainsi Mme Crépet.

Le couple a aussi pu ressentir la spiritualité retranscrite dans les tableaux de Shen Yun. « Une beauté physique et une beauté de l’âme, c’est ce que l’on ressent en regardant le spectacle, a exprimé Mme Crépet. Et nous, on a emmené nos enfants… Et je trouve que c’est une belle approche des arts, de leur montrer un tel spectacle. Par rapport à un ballet classique par exemple, je trouve que la représentation des arts à travers ce spectacle, c’est une approche qui est beaucoup plus facile pour des enfants… pour les accrocher au monde artistique. »

Ils ont pu ainsi reconnaître les valeurs d’authenticité, de sincérité, de rigueur, laissant My-Ngoc préciser : « L’authenticité c’est vraiment quelque chose de très important ! Être authentique avec soi-même et avec les autres. » Pour Hugo Crépet, Shen Yun « met en avant les valeurs millénaires des hommes… des êtres humains… en l’occurrence là, du monde asiatique… qui sont encore et d’autant plus d’actualité aujourd’hui… L’harmonie, les hommes, les femmes qui se serrent les coudes… Ce sont des valeurs actuelles ! »

Laurent Salmon, directeur financier, et Kathleen, son épouse, étaient présents à Shen Yun, ce 7 mai à Paris. (NTD)

« Une nuance d’émotions »

Laurent et Kathleen Salmon étaient aussi présents au Palais des Congrès ce 7 mai.

Ce directeur financier confie avoir ressenti « beaucoup d’émotions au niveau de ces couleurs, des images… de la féérie de la musique aussi, qui est un mélange extraordinaire entre les sons occidentaux et asiatiques. C’est très joli, très féérique… ça coule… Beaucoup, beaucoup de féérie, d’eau… ça coule beaucoup dans les oreilles et dans les yeux. » Anglophone, Kathleen, son épouse, explique que ces émotions se mêlent au fil des tableaux dansés présentés. « Les émotions sont suivantes et mélangées… Ce sont la tristesse, parce que parfois c’est la douleur qui monte… la joie et l’émotion de plaisir, les couleurs qui sont formidables. C’est vraiment une nuance d’émotions. »

Pour Monsieur Salmon, ces émotions sont en partie générées par les valeurs véhiculées dans Shen Yun : « Il y a carrément toutes les valeurs… la bonté, la gentillesse, savoir être humble… cela fait partie des messages de beaucoup de religions. Mais là, en l’état c’est intéressant ! »

Kathleen Salmon en est sûre : « Je pense qu’on a besoin de choses positives dans la vie… actuellement encore plus. Et ce spectacle amène  la positivité, on a besoin de cela. »

Pierre Le Gulluche, programmeur, Nancy El Arabi, responsable des relations publiques et Anthony Janin, développeur en informatique, étaient venus découvrir Shen Yun à Paris ce 7 mai. (NTD)

« Beaucoup de croyance et de confiance ! »

Interviewés ensemble, Pierre Le Gulluche, programmeur, Nancy El Arabi, responsable des relations publiques et Anthony Janin, développeur en informatique, formaient un trio intéressant.

« Incroyable ! ça dépayse… ça change… moi, j’ai beaucoup aimé ! », s’est enthousiasmé Pierre Le Gulluche.

« C’est très apaisant, très émotif… et en même temps il y a beaucoup de grâce chez les danseurs », a déclaré Nancy El Arabi, quand Anthony Janin a confié « c’est doux et c’est apaisant ».

Mme El Arabi a confié avoir ressenti « beaucoup d’émotion et de spiritualité », ainsi que « beaucoup de croyance et de confiance ».

« On a besoin de douceur et on a besoin aussi d’apprendre du côté de cette culture ! Cette douceur, cette élégance, cette grâce… Je l’ai trouvée chez la plupart des danseurs. »

Prochaines dates en France :

  • Montpellier, 5 et 6 juin, Le Corum, Opéra Berlioz

Pour en savoir plus : https://fr.shenyunperformingarts.org/