Pape François : La raréfaction de l’eau pourrait être la cause de la Troisième Guerre mondiale

« Le droit à l’eau est essentiel pour la vie humaine et décisif pour le futur de l’humanité », a déclaré le pape François durant une réunion tenue fin février à l’Académie pontificale des sciences en présence de nombreux experts internationaux. Le thème était : « Un dialogue sur l’eau ».

« Tout le monde a le droit de boire de l’eau. Je me demande si la Troisième Guerre mondiale que nous vivons progressivement ne sera pas une troisième guerre mondiale autour de l’eau », a-t-il déclaré.

Le pape François se référait aux dernières données publiées par l’ONU sur la situation de l’eau. Il affirme que le monde ne devrait pas rester indifférent à ce problème. D’après les Nations Unies, plus de 700 millions de personnes dans le monde n’ont toujours pas accès à une eau propre et potable.

« Chaque jour, des milliers d’enfants meurent de maladies associées à l’eau et l’eau contaminée est consommée quotidiennement par des millions de personnes… Cela doit être arrêté et pris en charge. Cette situation n’est pas possible, cela est urgent », a déclaré le souverain pontife.

Un rapport publié par l’Organisation des Nations Unies pour l’alimentation et l’agriculture (FAO) publié le mois dernier met en garde contre « les ressources en eau s’épuisant rapidement » et décrit le manque d’eau comme l’un des grands problèmes mondiaux.

« La capacité future de l’humanité à se nourrir est en danger en raison de l’augmentation des pressions sur les ressources naturelles, une inégalité croissante et les effets négatifs du changement climatique », selon le rapport.

Un autre rapport publié en 2016 par les Nations Unies précisait « qu’approximativement 663 millions de personnes dans le monde n’ont toujours pas accès à une eau potable, tandis que le nombre de personnes sans accès sûr à une eau de qualité suffisante pour ne pas mettre leur santé en danger est au moins de 1,8 milliard. »

LIRE AUSSI :

 
VOIR AUSSI