Des archéologues découvrent d’anciennes statues romaines sous l’église d’un village normand en Angleterre

Par Michael Wing
8 décembre 2021 15:34 Mis à jour: 8 décembre 2021 15:34

Dans le Buckinghamshire, une fouille archéologique en prévision d’une ligne ferroviaire à grande vitesse qui prépare l’avenir du transport terrestre rapide au Royaume-Uni a permis de retrouver des artefacts du passé lointain de l’Angleterre.

Les chercheurs du projet de train à grande vitesse HS2 ont déterré à Stoke Mandeville un ensemble de bustes romains sous ce qui était autrefois une petite église normande. L’équipe de recherche HS2 qualifie cette découverte de « remarquable pour nous, archéologues » et « d’unique en son genre ».

Le Dr Rachel Wood, archéologue, montre la tête d’une femme de l’époque romaine, représentée avec des cheveux tressés ou une coiffe ornée. (Avec l’aimable autorisation de HS2)

Au sommet d’un monticule de terre naturel sur le site, de la terre supplémentaire pourrait avoir été ajoutée pour former ce qui était autrefois un cimetière de l’âge de bronze, remplacé ensuite par une structure carrée qui pourrait provenir de l’époque romaine, selon un communiqué de presse de HS2.

Pendant la Conquête normande, l’église du village, Ste. Mary’s, a été construite directement au-dessus de cette structure carrée, qui a été démolie après une possible réutilisation à l’époque saxonne, sans accrétion de terre entre les couches. Des poteries saxonnes ont été trouvées dans une coupe du fossé, ainsi qu’une pièce de monnaie saxonne.

Le bâtiment romain nivelé était probablement un mausolée, selon les chercheurs, à en juger par les objets inhabituellement ornés et peu répartis qui y ont été trouvés, ce qui est atypique pour les bâtiments domestiques.

Les archéologues de HS2 fouillent un fossé entourant la fondation d’une tour circulaire anglo-saxonne.(Avec l’aimable autorisation de HS2)
Buste masculin de type romain (Avec l’aimable autorisation de HS2)

Des archéologues ont extrait d’un fossé, qui entourait les fondations d’une tour circulaire anglo-saxonne, deux bustes romains, chacun avec la tête séparée des épaules, ainsi qu’une troisième tête sans corps. Les deux bustes représentent des adultes, un homme et une femme, la troisième tête représente un enfant.

« Pour nous, terminer les fouilles avec ces découvertes tout à fait stupéfiantes est plus qu’excitant », a déclaré le Dr Rachel Wood, archéologue principal sous contrat avec Fusion JV. « Les statues sont exceptionnellement bien conservées, et vous avez vraiment une impression des personnes qu’elles représentent. Regarder littéralement les visages du passé est une expérience unique. »

« Bien sûr, cela nous amène à nous demander ce qui pourrait encore être enterré sous les églises médiévales des villages anglais. Il s’agit vraiment d’un site unique en son genre et nous sommes tous impatients d’entendre ce que les spécialistes peuvent encore nous dire sur ces incroyables statues et sur l’histoire du site avant la construction de l’église normande. »

(Avec l’aimable autorisation de HS2)
Le Dr Rachel Wood tient des morceaux de verre d’une cruche romaine hexagonale, dont la conservation est impressionnante et qui aurait plus de 1 000 ans. (Avec l’aimable autorisation de HS2)

Avec les statues, une cruche romaine hexagonale en verre, incroyablement bien conservée, a été retrouvée presque dans son intégralité. Malgré son âge de plus de 1 000 ans, la plupart de ses pièces sont encore intactes. L’équipe n’a identifié qu’un seul récipient comparable à des fins de comparaison : un récipient en verre exposé au Metropolitan Museum de New York. Parmi les autres trouvailles du site figurent de grandes tuiles, du plâtre mural peint et des urnes de crémation romaines.

Deux bustes d’adultes de la Rome antique, une femme et un homme, récupérés sur le site archéologique de Stoke Mandeville. (Avec l’aimable autorisation de HS2)

« Le programme archéologique sans précédent de HS2 nous a donné de nouveaux aperçus de l’histoire de la Grande-Bretagne, en fournissant des preuves de l’endroit et de la manière dont nos ancêtres vivaient », a déclaré Mike Court, archéologue principal de HS2.

« Ces extraordinaires statues romaines ne sont que quelques-uns des incroyables artefacts découverts entre Londres et les West Midlands. Alors que HS2 construit pour l’avenir de la Grande-Bretagne, nous mettons à jour et apprenons sur le passé, laissant un héritage de connaissances et de découvertes. »

Les objets sculpturaux anciens seront transportés dans un laboratoire spécialisé pour être nettoyés et étudiés plus en détail. Comme les statues romaines étaient autrefois peintes de couleurs vives, les plis des artefacts seront analysés pour rechercher des traces de pigments de peinture. La destination des remarquables figures romaines sera décidée en temps voulu.


Rejoignez-nous sur Telegram pour des informations libres et non censurées :
👉 t.me/Epochtimesfrance

Soutenez Epoch Times à partir de 1€

Comment pouvez-vous nous aider à vous tenir informés ?

Epoch Times est un média libre et indépendant, ne recevant aucune aide de l’État et n’appartenant à aucun groupe politique ou financier. Depuis le jour de notre création, nous faisons face à des attaques systématiques pour faire taire la vérité, notamment de la part du parti communiste chinois. C'est pourquoi nous comptons sur votre générosité pour défendre un journalisme indépendant, honnête et en bonne santé. Ensemble, nous pouvons continuer à faire connaître la vérité.