La bienveillance en entreprise améliore les performances

Par Epoch Times
8 mars 2016
Mis à jour: 22 avril 2021

La question des conditions de travail est plus que jamais sur la table avec le projet de réforme du travail porté par le gouvernement. D’autant plus quand on apprend, que les Français sont les plus démotivés au travail, selon une étude Ipsos-Steelcase portant sur 12 500 salariés dans 17 pays. Une occasion de revoir les méthodes de management et de travail en elles-mêmes pour redonner le goût à être productif et heureux de l’être.

Les bienfaits de la bienveillance en entreprise

L’environnement de travail serait donc un élément cible de réussite au travail. Mais pas seulement. En 2012, Google s’est intéressé aux causes de l’efficacité au travail et a ainsi lancé une grande étude – le projet Aristote – sur des centaines de groupes de travail afin de mieux comprendre les facteurs influençant la productivité des employés au travail. Après plus d’une année de recherches, statisticiens, psychologues et ingénieurs en sont arrivés à une conclusion des plus surprenantes mais pourtant des plus simples : il s’avère que la gentillesse au sein des équipes de travail semble être le facteur de réussite prépondérant.

Dit autrement, c’est le principe de « sécurité psychologique » de l’employé qui est ainsi mis sur la sellette. La sécurité psychologique implique l’existence d’un sentiment de confiance au sein d’une équipe de travail. Amy Edmondson, professeure de management, la décrit comme « le fait que les membres d’une équipe pensent qu’ils peuvent prendre des risques interpersonnels en toute sécurité ». Pouvoir s’exprimer sans être jugé ou sanctionné, établir un climat de confiance et de respect mutuel, notamment entre responsables et employés, telles seraient les clés de la réussite au travail.

75% des employés en situation de stress vont diminuer leurs performances au travail.

Et parce que chacun ne dispose pas forcément des aptitudes nécessaires pour établir ces relations, des formations au « management bienveillant » sont ainsi mises en place à destination des responsables d’équipes et des chefs d’entreprise. À l’université de Saint-Étienne, un master 2 en distribution est maintenant proposé avec un module de management bienveillant.

 Une nouvelle tendance dans le management ?

Terminé donc, le management par l’autorité directe et sans mot dire ? Quand on sait que 75% des employés en situation de stress vont diminuer leurs performances au travail, le calcul d’un management davantage de proximité se fait rapidement.

Selon Céline Ricocé, coach et psychopraticienne gestaltiste, « les « chefs » constituent un sujet assez émotionnel. Ils nous renvoient à notre rapport à l’autorité, à nos figures parentales et au besoin d’être aimé ».

Patrick Errard, lui, est tombé dedans. Directeur général de la filiale française d’une entreprise pharmaceutique, il est l’auteur de La philosophie au secours du management. Pour lui, le management d’une équipe nécessite de « passer du « je » au « nous » et faire le deuil d’une certaine forme d’ego. Cela va à l’inverse de notre nature humaine, qui nous pousse souvent à faire passer nos propres intérêts en premier ».

Une occasion de revoir notre rapport au management, que l’on soit employé ou décideur et de s’appuyer sur cette nouvelle donnée de la bienveillance en entreprise, pour voir ses effets sur la productivité.

 

Soutenez Epoch Times à partir de 1€

Comment pouvez-vous nous aider à vous tenir informés ?

Epoch Times est un média libre et indépendant, ne recevant aucune aide de l’État et n’appartenant à aucun groupe politique ou financier. Depuis le jour de notre création, nous faisons face à des attaques systématiques pour faire taire la vérité, notamment de la part du parti communiste chinois. C'est pourquoi nous comptons sur votre générosité pour défendre un journalisme indépendant, honnête et en bonne santé. Ensemble, nous pouvons continuer à faire connaître la vérité.

RECOMMANDÉ