Collège de Saint-Brieuc : 22 plaintes pour harcèlement, cinq adolescents interpellés

Par Emmanuelle Bourdy
14 mai 2022 11:29 Mis à jour: 14 mai 2022 11:29

Une affaire de harcèlement avait éclaté au mois de mars dernier, dans le collège Jean-Macé de Saint-Brieuc (Côtes-d’Armor). Depuis, vingt-deux plaintes ont été déposées.

Cinq adolescents, âgés de 14 ans, sont soupçonnés d’avoir harcelé des camarades au sein du collège Jean-Macé à Saint-Brieuc. Trois d’entre eux devront s’expliquer devant le tribunal pour enfants, rapporte Ouest-France.

Parmi les cinq interpellés, trois seront présentés devant un juge pour enfants

Au total, vingt-deux plaintes ont été déposées pour des faits de harcèlement dans cet établissement scolaire. Depuis la rentrée de septembre 2021, des collégiens de 6e et 5e faisaient l’objet de brimades, de bousculades et de harcèlement de la part de quelques adolescents en classe de 4e et 3e. Ces derniers sont aussi accusés d’avoir enfermé certains de leurs camarades dans les toilettes.

Le parquet de Saint-Brieuc s’était saisi de l’affaire en mars 2022, lorsqu’elle avait éclaté. Une cellule psychologique avait alors été mise en place afin de soutenir les victimes. En conséquence, cinq adolescents de 14 ans avaient été exclus de l’établissement. Ils ont été arrêtés, puis placés en garde à vue en milieu de semaine, précise encore le quotidien.

Trois des cinq adolescents mis en cause ont été présentés au parquet. Ils devront comparaître devant un juge pour enfants en juillet prochain. Quant aux deux autres mis en cause, ils devront également s’expliquer devant la justice. Ils sont néanmoins impliqués dans une moindre mesure dans cette affaire, soulignent nos confrères.

***
Chers lecteurs,
Abonnez-vous à nos newsletters pour recevoir notre sélection d’articles sur l’actualité.
https://www.epochtimes.fr/newsletter

Soutenez Epoch Times à partir de 1€

Comment pouvez-vous nous aider à vous tenir informés ?

Epoch Times est un média libre et indépendant, ne recevant aucune aide de l’État et n’appartenant à aucun groupe politique ou financier. Depuis le jour de notre création, nous faisons face à des attaques systématiques pour faire taire la vérité, notamment de la part du parti communiste chinois. C'est pourquoi nous comptons sur votre générosité pour défendre un journalisme indépendant, honnête et en bonne santé. Ensemble, nous pouvons continuer à faire connaître la vérité.