Des convois canadiens prennent la route en solidarité avec les agriculteurs néerlandais

Par Andrew Chen
25 juillet 2022 16:28 Mis à jour: 25 juillet 2022 16:28

De multiples convois ont été organisés à travers le Canada le 23 juillet pour manifester leur soutien aux agriculteurs des Pays-Bas et de plusieurs autres pays européens qui manifestent depuis quelques mois contre les politiques de changement climatique, affirmant que ces mesures menacent leurs moyens de subsistance.

Les manifestations décentralisées ont été organisées par des sections locales simultanément dans tout le pays. Au total, au moins 55 convois se sont déplacés pour soutenir les agriculteurs néerlandais dans huit provinces : Alberta, Colombie-Britannique, Manitoba, Nouveau-Brunswick, Nouvelle-Écosse, Ontario, Québec et Saskatchewan.

Défilé du convoi à Edmonton le 23 juillet 2022

Des femmes participent à un convoi à Vancouver pour montrer leur soutien aux agriculteurs néerlandais qui manifestent contre les politiques de changement climatique de leur gouvernement, le 23 juillet 2022. (Vivian Yu/The Epoch Times)
À Ottawa, une femme tient une pancarte aux couleurs du drapeau néerlandais en soutien aux agriculteurs qui manifestent contre les politiques de changement climatique du gouvernement néerlandais, le 23 juillet 2022. (Annie Wu/The Epoch Times)
Le drapeau de l’Alberta sur un camion participant à un convoi à Calgary, le 23 juillet 2022. Il s’agit de l’un des convois parmi les dizaines qui se sont déployés à travers le Canada pour manifester leur soutien aux agriculteurs des Pays-Bas et d’autres pays européens qui protestent contre les politiques de changement climatique. Ces politiques, selon eux, porteront atteinte aux moyens de subsistance des agriculteurs. (Cai Wei/The Epoch Times)
Des convois de la région du Grand Toronto se rassemblent à Vaughan, en Ontario, en soutien aux agriculteurs des Pays-Bas qui manifestent contre les politiques du gouvernement en matière de changement climatique, le 23 juillet 2022. (Annika Wang/The Epoch Times)
Des partisans se rassemblent à Edmonton au passage d’un convoi de véhicules pour manifester leur soutien aux agriculteurs néerlandais, le 23 juillet 2022. (Brian Gan/The Epoch Times)

À Ottawa, des véhicules se sont rassemblés dans le quartier de Kanata pour former un convoi, tandis que d’autres manifestants se sont rassemblés dans le centre-ville, défilant et encourageant les véhicules du convoi à leur passage.

La police était présente dans le centre-ville d’Ottawa alors que les manifestants se rassemblaient. À un endroit, la police a retiré une table que les manifestants avaient installée pour distribuer des dépliants donnant des informations sur la manifestation. Selon les règlements, un permis est nécessaire pour avoir une telle table.

Les manifestants d’Ottawa ont défilé dans le centre-ville dans un « défilé de la liberté », passant devant le Monument commémoratif de guerre du Canada en se rendant sur la colline du Parlement.

Les partisans d’un convoi posent pour une photo alors qu’ils se rassemblent sur la colline du Parlement à Ottawa en solidarité avec les agriculteurs néerlandais qui manifestent contre les politiques du gouvernement en matière de changement climatique, le 23 juillet 2022. (Annie Wu/The Epoch Times)
Un défilé pour la liberté a été organisé dans le centre-ville d’Ottawa pour soutenir les agriculteurs qui manifestent contre les politiques du gouvernement néerlandais en matière de changement climatique, à Ottawa le 23 juillet 2022. (Annie Wu/The Epoch Times)

Kyle Norbury, un électricien d’Edmonton qui est à Ottawa depuis cinq mois pour manifester contre les mandats COVID-19, a souligné qu’il était important de soutenir les agriculteurs néerlandais.

« Nous sommes ici en tant que Canadiens patriotes et fiers de soutenir les agriculteurs néerlandais dans leurs manifestations aux Pays-Bas », a dit Kyle à Epoch Times.

« Il est important que les Canadiens prennent position pour les libertés avant qu’elles ne disparaissent. Nous voyons tous les excès des gouvernements dans le monde entier en ce moment et il est important que tous les gens s’unissent avant qu’il ne soit trop tard. Nos libertés disparaissent lentement au moment même où nous parlons. »

Dans la région du Grand Toronto, des convois de véhicules et de partisans ont convergé vers midi à Vaughan pour former un convoi plus important. Les convois provenaient de dizaines de régions, dont London, Toronto, Niagara et Kingston. Certains ont « roulé lentement » jusqu’au point de rendez-vous.

Kyle Norbury, un électricien d’Edmonton qui est à Ottawa depuis cinq mois pour manifester contre les mandats COVID-19. Kyle se trouve sur le site dans la région d’Ottawa où les véhicules du convoi s’étaient rassemblés plus tôt avant de prendre la route pour manifester leur soutien aux agriculteurs néerlandais. Ces derniers manifestent contre les politiques de leur gouvernement en matière de changement climatique, le 23 juillet 2022. (Annie Wu/The Epoch Times)
Un convoi dans la banlieue de Kanata, à Ottawa, manifestant son soutien aux agriculteurs néerlandais qui protestent contre les politiques gouvernementales en matière de changement climatique, le 23 juillet 2022. (Annie Wu/The Epoch Times)
Une femme tient une pancarte en soutien aux agriculteurs qui protestent contre les politiques du gouvernement néerlandais en matière de changement climatique, à Ottawa, le 23 juillet 2022. (Annie Wu/The Epoch Times)

Susanna Guetter et son mari, John Guetter, qui exploitent une ferme dans le nord de l’Ontario, ont mentionné sur le site de Vaughan qu’ils étaient ravis de voir autant de personnes venir soutenir le convoi, car ils sont tous deux d’origine néerlandaise.

« Je pense que c’est un exemple fort de nous rassembler pour soutenir un sujet si important que la production de nourriture. Lorsqu’on arrête les agriculteurs, les gens meurent de faim », a dit Susanna Guetter.

À la lumière des politiques sur le changement climatique introduites aux Pays-Bas, John Guetter a ajouté qu’il était préoccupé par le fait que ces politiques soient également mises en œuvre au Canada.

« Nous pensons aux enfants, aux petits-enfants, aux générations futures et à d’autres personnes. C’est tellement important parce que si on ne réagit pas maintenant, on va tout perdre », a-t-il dit.

Dans le Grand Vancouver, des véhicules de différentes régions se sont rassemblés dans le centre-ville, où ils manifesteront devant le consulat néerlandais jusqu’à 16 heures (PDT), et se rendront ensuite à l’aéroport international de Vancouver pour un rassemblement.

« Ce qui m’a motivée [à venir], c’est que je crois que s’il n’y a pas d’agriculteurs ou de camionneurs, il n’y a pas de nourriture », a dit Susie Dodge à Vancouver. Susie a souligné qu’elle manifestait également contre l’obligation vaccinale contre le COVID-19, car elle dit avoir perdu son emploi parce qu’elle ne voulait pas se faire vacciner.

Un dépliant créé par un partisan dit : « Les agriculteurs des Pays-Bas, d’Espagne, d’Allemagne, d’Italie et de Pologne manifestent en raison de leur indignation face à une loi nationale sur la réduction des émissions polluantes d’azote qui les obligera à réduire leurs composés d’engrais azotés et leurs émissions d’ammoniac, ce qui entraînera une réduction du nombre de leurs animaux d’élevage et de leurs cultures, et provoquera finalement la faillite des entreprises familiales. »

Il ajoute : « Un grand nombre d’agriculteurs à travers le Canada sont déjà conscients de ces politiques dévastatrices qui menacent leurs moyens de subsistance et manifestent à travers le pays ce samedi 23 juillet. »

Un homme tient des pancartes lors du défilé du convoi à Vancouver pour faire appel à la liberté et au soutien des agriculteurs néerlandais qui manifestent contre les politiques de changement climatique, le 23 juillet 2022. (Vivian Yu/The Epoch Times)
Des véhicules se rassemblent dans la banlieue de Kanata, à Ottawa, pour participer à un convoi en solidarité avec les agriculteurs néerlandais qui manifestent contre les politiques de changement climatique, le 23 juillet 2022. (Annie Wu/The Epoch Times)
Des véhicules se rassemblent dans un parking à Calgary pour participer à un convoi le 23 juillet 2022. Il s’agit de l’un des convois parmi les dizaines qui se sont déployés à travers le pays pour soutenir les agriculteurs des Pays-Bas et d’autres pays européens qui manifestent contre les politiques de lutte contre le changement climatique qui, selon eux, porteront atteinte aux moyens de subsistance des agriculteurs. (Cai Wei/The Epoch Times)
Des partisans de la région du Grand Toronto se rassemblent à Vaughan, en Ontario, le 23 juillet 2022, pour soutenir les agriculteurs des Pays-Bas qui protestent contre les politiques du gouvernement en matière de changement climatique. (Annika Wang/The Epoch Times)

Les manifestations des agriculteurs néerlandais

Les manifestations aux Pays-Bas ont été déclenchées par la décision du gouvernement de réduire de 30% le nombre de têtes de bétail dans le pays afin de réduire radicalement les émissions de gaz à effet de serre et d’ammoniac. Le bétail produit de l’ammoniac dans son urine et ses excréments.

Le gouvernement souhaite réduire ces polluants de 50% à l’échelle nationale d’ici 2030.

Le 10 juin, le gouvernement néerlandais a publié un plan national et régional visant à réduire les émissions de gaz à effet de serre azotés, certaines régions devant réduire leurs émissions de 70% et d’autres de 95%.

Selon le Foreign Agriculture Service (ministère américain de l’Agriculture), le gouvernement néerlandais a déclaré qu’« il n’y a pas d’avenir pour tous les agriculteurs [néerlandais] dans le cadre de cette approche ».

Des agriculteurs quittent la ville de Bathmen, aux Pays-Bas, pour se rendre à la manifestation des agriculteurs ruraux à Stroe. (Bart Maat/ANP/AFP via Getty Images)

Ces mesures sont intervenues lorsque la plus haute juridiction administrative néerlandaise a estimé en 2019 que le pays avait enfreint la législation européenne pour ne pas avoir réduit les émissions excessives d’azote, nuisibles selon elle aux plantes et aux animaux dans certains milieux naturels.

La politique de l’UE en matière de changement climatique vise à atteindre l’objectif de l’accord de Paris de 2015 des Nations unies en matière de réduction des émissions de gaz à effet de serre, affirmant que cela est nécessaire pour freiner la hausse des températures mondiales. Cet accord est considéré comme un élément essentiel de l’Agenda 2030 des Nations unies (ONU) pour le développement durable.

Les agriculteurs néerlandais affirment qu’ils sont injustement visés par ces mesures et, à plusieurs reprises depuis l’annonce, des dizaines de milliers de personnes se sont rassemblées, conduisant des tracteurs et bloquant la circulation, pour manifester contre les projets du gouvernement.

Les exigences en matière de réduction du bétail interviennent dans un contexte de pénurie alimentaire mondiale et de flambée des prix des carburants et des engrais.

***

Chers lecteurs,
Abonnez-vous à nos newsletters pour recevoir notre sélection d’articles sur l’actualité.
https://www.epochtimes.fr/newsletter

Soutenez Epoch Times à partir de 1€

Comment pouvez-vous nous aider à vous tenir informés ?

Epoch Times est un média libre et indépendant, ne recevant aucune aide publique et n’appartenant à aucun parti politique ou groupe financier. Depuis notre création, nous faisons face à des attaques répétées pour faire taire nos informations. C'est pourquoi, nous comptons sur votre soutien pour défendre notre journalisme indépendant et pour continuer, grâce à vous, à faire connaître la vérité.