Des recherches prouvent que l’immunité naturelle au Covid-19 dure au moins 18 mois

Par Zachary Stieber
29 janvier 2022 18:46 Mis à jour: 29 janvier 2022 18:48

Selon une étude publiée récemment, la protection que les gens acquièrent après avoir récupéré du Covid‑19, i.e. l’immunité naturelle, dure au moins 18 mois.

Des chercheurs italiens ont analysé le niveau d’anticorps chez 36 patients reconnus comme ayant contracté le Covid‑19 en mars 2020. Environ la moitié des patients ont ensuite été vaccinés contre le Covid‑19, mais les autres ne l’ont pas été. Des échantillons prélevés sur tous les patients, à l’exception de deux d’entre eux, ont été analysés à intervalles réguliers, jusqu’en septembre 2021, en utilisant des tests qui ont été approuvés par la Food and Drug Administration (FDA).

« Après 18 mois, 97 % des participants ont été testés positifs aux anticorps anti‑NCP, ce qui laisse supposer que l’immunité acquise par l’infection reste présente même chez les personnes vaccinées », ont expliqué les chercheurs dans leur article publié sur le site medrxiv.

La protéine N (ou NCP : nucléocapside) est une protéine largement présente dans le virus du PCC (Parti communiste chinois) à l’origine du Covid‑19. On pense que les anticorps contre la nucléocapside protègent d’une réinfection par le virus du PCC.

« Les anticorps contre la nucléocapside ne seront présents que chez les individus rétablis [ou chez les personnes] non‑vaccinées », a déclaré par courriel à Epoch Times le Dr Asiya Zaidi, chercheuse à l’association Naso Sano et l’une des auteurs.

Autrement dit, les personnes vaccinées [et rétablies] sont également protégées par l’immunité naturelle.

Les chercheurs ont constaté que la vaccination avec le vaccin Covid‑19 de Pfizer‑BioNTech a donné un coup de pouce significatif aux personnes déjà infectées, mais que l’augmentation de la protection a diminué relativement rapidement.

« Les résultats de notre étude démontrent que si la vaccination à double dose a augmenté 161 fois les titres d’IgG chez les individus guéris, ce ‘boost’ a été de courte durée. Les individus guéris non vaccinés, en revanche, ont continué à montrer une baisse régulière mais détectable des niveaux d’anticorps. Nous pensons que d’autres études sont nécessaires pour réévaluer le moment et le schéma de dosage des vaccins qui permettra d’assurer une réponse immunitaire adéquate chez les individus guéris », a déclaré le Dr Zaidi.

Une des limites de leur étude : le petit nombre de patients.

Les chercheurs, qui assurent le financement de leurs propres recherches, ont déclaré que ce nombre limité résultait d’un manque de fonds, car la répétition des tests sérologiques de chaque patient pendant 18 mois était coûteuse. Il était également difficile de suivre chaque patient pour lui rappeler la nécessité de procéder aux tests.

Parmi ses points forts, on peut citer sa durée remarquable.

« Il s’agit de l’observation la plus longue (mars 2020‑septembre 2021) de la présence d’anticorps contre le SRAS‑CoV‑2 chez des personnes rétablies, ainsi que de l’impact de la vaccination à 2 doses de BNT162b2 sur les titrages », ont écrit les chercheurs.

SARS‑CoV‑2 est un autre nom pour le virus du PCC, tandis que BNT162b2 est le nom commercial du vaccin développé par Pfizer.

Des études antérieures ont démontré l’effet puissant de l’immunité naturelle contre le virus, notamment une étude publiée dans Nature au milieu du mois de janvier montrant que la réponse des lymphocites B à mémoire, un indice de protection contre une forme grave de Covid‑19, évoluait dans les mois suivant l’infection « de manière compatible avec la persistance de l’antigène ».

D’autres indices de protection ont été observés dans des études menées en 2021 pour une durée d’au moins 7 mois, 8 mois, 10 mois, 11 mois, 13 mois et 14 mois. Ces études ont été menées avant l’émergence du variant Omicron, dont les premières données signalent qu’il est plus apte à échapper à l’immunité naturelle et à la protection conférée par le vaccin.


Rejoignez-nous sur Telegram pour des informations libres et non censurées :
👉 t.me/Epochtimesfrance

Soutenez Epoch Times à partir de 1€

Comment pouvez-vous nous aider à vous tenir informés ?

Epoch Times est un média libre et indépendant, ne recevant aucune aide publique et n’appartenant à aucun parti politique ou groupe financier. Depuis notre création, nous faisons face à des attaques déloyales pour faire taire nos informations portant notamment sur les questions de droits de l'homme en Chine. C'est pourquoi, nous comptons sur votre soutien pour défendre notre journalisme indépendant et pour continuer, grâce à vous, à faire connaître la vérité.