Elon Musk contre-attaque et dépose sa réponse face aux poursuites de Twitter

Par Gary Bai
31 juillet 2022 10:43 Mis à jour: 31 juillet 2022 14:31

Twitter poursuit Elon Musk pour s’être retiré de l’accord d’achat de 44 milliards de dollars. Le milliardaire, a déposé sa réponse et des demandes reconventionnelles contre Twitter.

Les demandes reconventionnelles de Musk constituent une escalade vertigineuse dans la bataille juridique qui oppose une grande entreprise technologique à l’homme le plus riche du monde. Twitter poursuit Musk en justice pour conclure l’accord qu’il a signé le 25 avril avec le réseau social.

La démarche de Musk contre Twitter a été rendue publique au lendemain de la décision de Kathaleen McCormick, chancelière de la cour de chancellerie du Delaware qui supervise le procès. Elle a exigé que le procès d’une durée de cinq jours commence le 17 octobre 2022.

La juge McCormick a ordonné à Twitter de répondre aux demandes reconventionnelles le 4 août 2022 au plus tard. La phase d’enquête du procès se terminera dans la première quinzaine de septembre.

On ne sait pas, pour l’instant, quand sera disponible la version publique des demandes reconventionnelles de Musk. Le Wall Street Journal a confirmé qu’une version expurgée des demandes reconventionnelles de Musk serait disponible « dès la semaine prochaine ».

Bien que le dossier judiciaire ne soit pas immédiatement accessible au public, l’équipe juridique de Musk a, à plusieurs reprises, axé son argumentation sur le nombre de comptes robots de la plateforme, une information qui, selon les avocats de Musk, n’a été mise à leur disposition qu’après la signature de l’accord, mais qui pourrait « avoir un impact important » sur la rentabilité de Twitter.

« Le litige concernant les faux comptes et les comptes spam est fondamental pour la valeur de Twitter. Ce litige est extrêmement complexe en termes de faits et d’expertise, et nécessite un temps considérable de communication préalable », ont déclaré les avocats de Musk dans un document déposé le 15 juillet. Ils ont demandé que la date du procès soit fixée en février 2023, et ont ajouté que le refus de Twitter de transmettre ces informations a poussé Musk à se retirer de l’accord le 8 juillet.

Les avocats de Musk affirment que le nombre d’utilisateurs actifs quotidiens monétisables de la plateforme a révélé une grande proportion de faux comptes gérés par des robots. Utilisateur avide de Twitter, Musk a récemment fait allusion à cette découverte via un tweet, signalant l’impact des bots sur la rentabilité de la plateforme.

Entre-temps, Twitter, lors de l’audience du 19 juillet, a déclaré que Musk avait essayé de « saboter » la société de médias sociaux en demandant un calendrier « déraisonnablement allongé ».

« Musk a été et reste obligé par contrat de faire de son mieux pour conclure cet accord », a déclaré William Savitt, l’avocat représentant Twitter, lors de l’audience. Twitter a également demandé que le procès ait lieu en septembre 2022.

« Ce qu’il fait est tout le contraire, c’est du sabotage », a déclaré M. Savitt.

La juge McCormick, qui a présidé l’audience, s’est rangée du côté de Twitter et a ordonné qu’un procès de cinq jours ait lieu en octobre 2022.

« La réalité est que le retard menace de causer un préjudice irréparable aux vendeurs », a déclaré la juge McCormick dans sa décision, se référant à Twitter. « Plus le retard sera long, plus le risque sera grand. »

***
Chers lecteurs,
Abonnez‑vous à nos newsletters pour recevoir notre sélection d’articles sur l’actualité.
https://www.epochtimes.fr/newsletter

Soutenez Epoch Times à partir de 1€

Comment pouvez-vous nous aider à vous tenir informés ?

Epoch Times est un média libre et indépendant, ne recevant aucune aide publique et n’appartenant à aucun parti politique ou groupe financier. Depuis notre création, nous faisons face à des attaques répétées pour faire taire nos informations. C'est pourquoi, nous comptons sur votre soutien pour défendre notre journalisme indépendant et pour continuer, grâce à vous, à faire connaître la vérité.