Inauguration du premier GR Outre-Atlantique !

24 octobre 2015 09:00 Mis à jour: 24 avril 2016 17:38

Un nouveau défi pour les fans de la randonnée et des amoureux de GR, ces fameux itinéraires pédestres balisés reliant des régions touristiques.

Le vent soufflait en rafales ce vendredi 2 octobre sur la pointe extrême de la Gaspésie, là où un phare silencieux, témoin muet du ballet marin rythmé par les marées, dresse sa tour rouge et blanche bien loin d’une quelconque route asphaltée. Rien d’étonnant car le cap Gaspé est totalement intégré au parc national du Forillon où la terre s’abaisse jusqu’à se fondre dans les eaux froides de la mer, véritable royaume sans frontière d’oiseaux et de mammifères marins. Pourtant une foule bigarrée de joyeux randonneurs s’y est donné rendez-vous, faisant fi de la tempête qui tourbillonne sur le site.

C’est que le jour est important

Il célèbre d’abord l’issue d’une belle semaine de randonnée bottines organisée par la TDLG (la Traversée de la Gaspésie) qui a rassemblé cette année près de 180 marcheurs, pour la plupart des citadins séduits par ce sport plutôt jeune au Québec, une bonne dizaine d’années seulement alors que les premiers sentiers de Grande Randonnée ont été tracés en France en 1947. Toutefois le potentiel est énorme au Québec et particulièrement en Gaspésie, entre mer et montagnes, où 94% du territoire sont inhabités, occupés par de vastes forêts. Mais ce 2 octobre 2015 marque surtout l’inauguration officielle du premier itinéraire de Grande Randonnée (GR) en Amérique du Nord, baptisé pour l’occasion le GR-A1.

Autant d’escapades qui permettront aux amateurs de nature et de marche à pied d’observer des orignaux, des caribous, des baleines, des phoques et de nombreuses espèces d’oiseaux. (Charles Mahaux)
Autant d’escapades qui permettront aux amateurs de nature et de marche à pied d’observer des orignaux, des caribous, des baleines, des phoques et de nombreuses espèces d’oiseaux. (Charles Mahaux)

L’attribution de l’homologation d’un itinéraire en GR obéit à un cahier des charges rigoureux afin que les marcheurs retrouvent partout les mêmes normes de qualité qui font des fameux GR une référence internationale dans le milieu des randonneurs. Il faut ici souligner l’énergie déployée par Eric Chouinard, directeur du SIA-QC, le spectaculaire Sentier International des Appalaches. Depuis plusieurs années déjà, il travaille à la mise en place d’un système pointu de balisage et d’information tout le long des 650 km du sentier québécois afin que celui-ci réponde aux normes exigées par la Fédération Française de la Randonnée Pédestre (FFRandonnée). Cette homologation a également pour objectif de garantir la qualité et la pérennité des itinéraires auxquels elle est accordée. Autant de normes bien reconnues sur le vieux continent mais toutes nouvelles en Amérique du Nord ! Heureusement le SIA-QC peut compter sur la collaboration de la TDLG et de Parcs Canada.

Cette inauguration, un grand moment pour le tourisme au Québec

Le GR A1 est à l’image du Québec Maritime. Il relie le parc national du Forillon à l’extrémité de la Gaspésie, face à l’estuaire du Saint-Laurent, à la Vallée de la Matapedia en longeant d’abord le golfe du Saint-Laurent et en traversant ensuite la réserve faunique de Matane et le parc national de la Gaspésie via les monts Chic-Chocs et les monts McGerrigle où se trouve le second plus haut sommet du Québec, le mont Jacques Cartier qui culmine à 1 270 mètres. De quoi offrir aux randonneurs un panorama fascinant de forêts, de paysages maritimes et de montagnes au rythme d’itinéraires d’une à 40 journées avec des niveaux de difficulté variés bien annoncés (dénivelés faciles à abrupts). Autant d’escapades qui permettront aux amateurs de nature et de marche à pied d’observer des orignaux, des caribous, des baleines, des phoques et de nombreuses espèces d’oiseaux. Selon la saison, certaines sections peuvent être parcourues à partir de la mi-mai, mais globalement le tout nouveau GR est accessible de la mi-juin à la fin octobre. Des services aux randonneurs et aux membres sont offerts le long du sentier en collaboration avec les partenaires du SIA-QC.

De quoi offrir aux randonneurs un panorama fascinant de forêts, de paysages maritimes et de montagne. (Charles Mahaux)
De quoi offrir aux randonneurs un panorama fascinant de forêts, de paysages maritimes et de montagne. (Charles Mahaux)

Un challenge pour la FFRandonnée qui exporte pour la première fois outre-Atlantique ses petites balises rouges et blanches connues de tous en France et en Belgique. Une grande espérance pour Claudine Roy, une Gaspésienne pur jus et l’inspiratrice de la TDLG, qui espère bien que de nombreux randonneurs européens viendront à la découverte de ce magnifique bout du monde qu’est la Gaspésie.

Christiane Goor, journaliste. Charles Mahaux, photographe. Un couple, deux expressions complémentaires, ils fixent l’instant et le racontent. Leur passion, ils la mettent au service du voyage, de la rencontre avec l’autre.

 

Pour en savoir plus

www.sia-iat.com ou tdlg.qc.ca ou www.ffrandonnee.fr

 

Soutenez Epoch Times à partir de 1€

Comment pouvez-vous nous aider à vous tenir informés ?

Epoch Times est un média libre et indépendant, ne recevant aucune aide publique et n’appartenant à aucun parti politique ou groupe financier. Depuis notre création, nous faisons face à des attaques répétées pour faire taire nos informations. C'est pourquoi, nous comptons sur votre soutien pour défendre notre journalisme indépendant et pour continuer, grâce à vous, à faire connaître la vérité.