Le Japon signale de nouveaux cas d’hépatite infantile aiguë d’origine inconnue

Par Aldgra Fredly
9 mai 2022 09:23 Mis à jour: 9 mai 2022 09:23

Au moins sept cas possibles d’hépatite infantile aiguë (inflammation du foie) ont été identifiés au Japon selon le ministère de la Santé. La cause de la maladie reste inconnue.

Le premier cas a été signalé le 25 avril, suivi du second le 28 avril. Quatre autres cas possibles ont été signalés le 6 mai, a déclaré le ministère dans un communiqué (pdf). Les patients ont moins de 16 ans.

Le ministère a signalé un patient testé positif au Sars‑Cov‑2, un patient testé positif à l’adénovirus de type 1, selon le Japan Times, sans préciser s’il ne s’agissait pas éventuellement d’un seul patient touché par les deux virus.

Selon le rapport, les sept cas enregistrés sont des enfants hospitalisés entre le 1er octobre 2021 et le 6 mai 2022, certains enfants sont déjà sortis de l’hôpital. Aucun d’entre eux n’a subi de greffe de foie.

Selon un communiqué de presse de l’Organisation mondiale de la santé (OMS) le 3 mai, 228 cas probables d’hépatite ont été recensés de par le monde répartis dans 20 pays différents, dont le Danemark, les États‑Unis, le Royaume‑Uni, l’Italie et la France.

L’OMS a déclaré le 23 avril que les enfants concernés étaient âgés d’un mois à 16 ans et que nombre d’entre avaient eu des symptômes gastro‑intestinaux, notamment des douleurs abdominales, des diarrhées et des vomissements, avant de présenter une hépatite grave et une jaunisse (jaunissement de la peau et des yeux).

« Les virus classiques qui causent l’hépatite virale aiguë (virus de l’hépatite A, B, C, D et E) n’ont été détectés dans aucun de ces cas. Les voyages internationaux ou les liens avec d’autres pays, d’après les informations actuellement disponibles, n’ont pas été identifiés comme des facteurs », indique le rapport.

En Indonésie, une forme mystérieuse d’hépatite est à l’origine du décès de trois enfants âgés de deux, huit et onze ans, selon le Jakarta Post au 3 mai. Selon le ministère de la Santé, les enfants ont souffert de diarrhée et de jaunisse. L’enquête est toujours en cours.

Les Centres américains de contrôle et de prévention des maladies (CDC) ont annoncé vendredi qu’ils examinaient plus de dix cas touchés par une forme mystérieuse d’hépatite infantile. Cinq d’entre eux sont décédés à ce jour.

Le Dr Jay Butler, directeur adjoint des maladies infectieuses des CDC, a déclaré lors d’un point de presse que l’agence enquêtait sur 109 cas d’hépatite aiguë dans 24 États américains et à Porto Rico. La cause de cette épidémie n’est pas encore claire, a‑t‑il souligné. Selon lui, près de la moitié des enfants ont été infectés par un adénovirus.

Selon l’Agence britannique de sécurité sanitaire (pdf), le nombre de cas enregistrés dans le pays s’élève à 163, depuis début janvier, 11 enfants ont reçu une greffe de foie à ce jour. Le vaccin Covid‑19 ne semble pas être en cause.

« Moins de cinq patients plus âgés sont enregistrés comme ayant été vaccinés contre le Covid‑19 avant l’apparition de l’hépatite », indique le rapport. La plupart des enfants touchés sont trop jeunes pour avoir été vaccinés. « Aucune preuve d’un lien entre la vaccination contre le Covid‑19 et le syndrome hépatique aigu n’a été établie. »

Jack Phillips a contribué à cet article.

***
Chers lecteurs,
Abonnez‑vous à nos newsletters pour recevoir notre sélection d’articles sur l’actualité.
https://www.epochtimes.fr/newsletter

 

Soutenez Epoch Times à partir de 1€

Comment pouvez-vous nous aider à vous tenir informés ?

Epoch Times est un média libre et indépendant, ne recevant aucune aide de l’État et n’appartenant à aucun groupe politique ou financier. Depuis le jour de notre création, nous faisons face à des attaques systématiques pour faire taire la vérité, notamment de la part du parti communiste chinois. C'est pourquoi nous comptons sur votre générosité pour défendre un journalisme indépendant, honnête et en bonne santé. Ensemble, nous pouvons continuer à faire connaître la vérité.