L’EFT, une technique de libération émotionnelle

12 décembre 2016
Mis à jour: 14 décembre 2016

La colère, la honte, la tristesse, la rancune, le manque de confiance, etc. sont des émotions qui affectent notre corps et, à la longue, ce sont des facteurs provoquant la maladie psychique comme la dépression mais aussi physique comme le cancer, l’AVC, les allergies ou des maladies dégénératives.

On sous-estime l’impact de ces émotions sur notre santé. Pourtant, plusieurs méthodes permettent de limiter leur impact sur notre corps et, par conséquent, sur la santé. On peut parler entre autre de la thérapie cognitivo-comportementale, de la méditation pleine conscience ou de l’EFT – Emotional Freedom Techniques. Cette dernière est aussi appelée technique de libération émotionnelle ou tapping. Il s’agit de stimuler les méridiens en même temps que l’on verbalise ce que l’on ressent en l’acceptant. Cela libère les blocages dus aux souffrances passées au niveau mental mais aussi sur le plan physique.

La méthode a été créée par Gary Craig en 1990. Il l’a fait connaître grâce à des conférences et démonstrations sur Internet, gratuites pour la plupart d’entre elles. Pratiquer l’EFT sur soi est toujours bénéfique. En revanche, pratiquer l’EFT professionnellement n’est pas simple.

On sous-estime l’impact de nos émotions sur notre santé.

Pour que ce soit vraiment efficace, il est préférable de consulter un praticien qui suit la méthode de Gary Craig et qui est formé en EFT d’orientation clinique. Il doit maîtriser la psychologie et savoir être à l’écoute pour réussir à trouver les racines du problème. Individuellement, il est difficile d’arriver au dénouement car il faut détecter les causes du problème pour aboutir.

Bien sûr, comme pour toute nouvelle méthode, il existera toujours des sceptiques pour contredire et dénigrer ce procédé. Pourtant, aux États-Unis, où cette méthode est très répandue, des études ont été menées. Certaines ont été randomisées sur des groupes de 10 à 100 sujets. Deux méta-études confirment que l’EFT agit très efficacement et apporte des changements rapides au niveau neurologique1.

Une autre étude sur quelques sujets a testé le sang de personnes saines et malades, au microscope à fond noir. Les globules d’une personne en bonne santé circulent avec fluidité mais celles des malades ont tendances à s’agglomérer, c’est ce qu’on appelle l’effet rouleau qui a pour conséquence d’amoindrir la capacité du sang à oxygéner les tissus. Après une séance d’EFT, le sang de ces personnes a circulé avec fluidité2.

Il a été démontré, par une étude d’un laboratoire genevois, qu’un choc violent modifie l’ADN de la personne et peut se transmettre de générations en générations. Il peut s’agir de traumatismes vécus dans l’enfance : un viol, une agression, la guerre. Aux États-Unis, l’EFT a donné de très bons résultats sur des soldats de retour de guerre ayant vécu des chocs et souffrant de stress post-traumatique. Une étude a été menée pour voir si l’ADN pouvait, grâce à l’EFT, perdre ce gène dû au traumatisme. Or, les résultats ont été positifs sur la majorité des soldats.

Comment cela fonctionne-t-il ?

La méthode de Techniques de Libération Émotionnelle (EFT) soigne le stress, les traumatismes psychologiques, les peurs, les phobies, et, permet de changer un comportement qui conduira finalement par exemple à maigrir, à savoir s’exprimer en public, etc.

Dans un premier temps, on commence par analyser la situation pour trouver les déclencheurs de l’émotion négative et les travailler un par un.

Puis, on tapote les méridiens en même temps que l’on verbalise le problème et on le confronte avec une affirmation positive. Par exemple, tout en tapotant on dit : « même si je suis angoissé à l’idée de parler devant tant de monde, je m’aime et je m’accepte comme je suis ». On développe le sujet pour faire sortir tous les aspects qui mènent à cette angoisse. Dans la deuxième phase, tout en continuant à tapoter, on va travailler sur le ressenti physique, les croyances négatives jusqu’à ce que l’intensité de l’émotion s’approche de zéro. Ensuite, éventuellement, on utilise des affirmations positives : « J’ai beau avoir très peur de parler devant tout ce monde, j’en suis capable. J’ai quelque chose à apporter à ce public et tout va très bien se passer… »

Pourquoi ça marche ?

Le stress se répercute dans l’amygdale située dans la partie frontale du lobe temporal du cerveau. L’amygdale réagit en informant le corps du danger, par exemple, en sécrétant de la cortisone. Quand le choc est violent ou répétitif, cela entraîne une accumulation de stress à l’origine de pathologies parfois graves. En portant son attention sur le souvenir d’un moment qui entraîne une émotion négative en même temps que l’on stimule les méridiens, les trajets de l’influx nerveux vont être modifiés. On court-circuite alors cette réaction de stress du noyau de l’amygdale et, alors, le conditionnement peut être changé. On provoque une réaction du système nerveux afin de rétablir les courants nerveux normaux. 

1 www.ncbi.nlm.nih.gov

2 www.eft-geneve.com

Pour en savoir plus

On trouve sur Internet des vidéos expliquant comment procéder, en anglais pour le site officiel www.emofree.com. ou en français en cherchant sur youtube la chaîne de Jean-Michel Gurret. On peut également suivre une formation reconnue par « eftuniverse » ou en pratiquant l’EFT d’orientation clinique.

Soutenez Epoch Times à partir de 1€

Comment pouvez-vous nous aider à vous tenir informés ?

Epoch Times est un média libre et indépendant, ne recevant aucune aide de l’État et n’appartenant à aucun groupe politique ou financier. Depuis le jour de notre création, nous faisons face à des attaques systématiques pour faire taire la vérité, notamment de la part du parti communiste chinois. C'est pourquoi nous comptons sur votre générosité pour défendre un journalisme indépendant, honnête et en bonne santé. Ensemble, nous pouvons continuer à faire connaître la vérité.

RECOMMANDÉ