Licences: les pêcheurs du nord de la France, « délaissés » par Bruxelles, « prévoient » des actions

Par Epoch Times avec AFP
12 décembre 2021 07:00 Mis à jour: 13 décembre 2021 05:13

Les pêcheurs du nord de la France, déçus de l’octroi par Londres de seulement 23 licences supplémentaires aux pêcheurs français, ont annoncé samedi des actions prochaines contre les importations de produits britanniques et se sont dit « délaissés par la Commission Européenne ».

Les professionnels de la région Hauts-de-France « s’interrogent sur la pertinence de la politique communautaire, les principes d’autorité et de respect étant pour le moins aléatoires dans les hautes sphères bruxelloises », écrit le comité régional des pêches maritimes et des élevages marins des Hauts de France dans un communiqué.

Menacés de « contentieux » par Paris dans le conflit des droits de pêche post-Brexit, les Britanniques ont accordé samedi 23 licences supplémentaires aux pêcheurs français, un chiffre très en-deçà des 104 licences que réclamait la France.

« Les pêcheurs des Hauts-de-France déçus »

« Bien loin de satisfaire les professionnels de la filière, cette nouvelle exaspère les pêcheurs des Hauts-de-France, qui se sentent a la fois trahis par le gouvernement britannique (…) et délaissés par la Commission Européenne, qui avait pourtant promis de sévir », déplore le CRPMEM samedi soir.

« Des mouvements seront à prévoir (…) mouvements qui viseront l’importation des produits britanniques » et s’inscriront « dans la continuité des blocages des ports bretons, normands, et du nord de la France qui ont eu lieu le 26 novembre dernier », avertissent les pêcheurs.

Ce jour-là, des pêcheurs avaient mis en place des blocages dans les ports de Saint-Malo, Calais, ou encore Ouistreham. Ils avaient également bloqué l’accès du tunnel sous la Manche pendant environ deux heures.

En vertu de l’accord signé fin 2020 entre Londres et Bruxelles, les pêcheurs européens peuvent continuer à travailler dans les eaux britanniques à condition de pouvoir prouver qu’ils y pêchaient auparavant. Mais depuis plus de onze mois, Français et Britanniques se disputent sur la nature et l’ampleur des justificatifs à fournir, notamment pour les nouveaux chalutiers.

Avec les 23 approbations annoncées samedi, la France a jusqu’ici obtenu 1.027 licences de pêche post-Brexit.


Rejoignez Epoch Times sur Telegram
👉 t.me/Epochtimesfrance

Soutenez Epoch Times à partir de 1€

Comment pouvez-vous nous aider à vous tenir informés ?

Epoch Times est un média libre et indépendant, ne recevant aucune aide publique et n’appartenant à aucun parti politique ou groupe financier. Depuis notre création, nous faisons face à des attaques déloyales pour faire taire nos informations portant notamment sur les questions de droits de l'homme en Chine. C'est pourquoi, nous comptons sur votre soutien pour défendre notre journalisme indépendant et pour continuer, grâce à vous, à faire connaître la vérité.